Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

La Vosgienne II - Juillet/Aout 2008

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les souvenirs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 16:48    Sujet du message: La Vosgienne II - Juillet/Aout 2008 Répondre en citant




La VOSGIENNE II

Du 26 juillet au 2 août 2008
Par

       

Chebello
                      
Bella  

We said we would
return and here we are again.
ou
On remet ça.





Au programme : les petites routes du massif vosgien, côtés lorrain et alsacien. Ainsi qu'une incursion d'une journée en Allemagne, dans le massif de la Forêt Noire où je suis allé repérer des parties de bitume qui ont le bon profil, et où j'essaierai de vous emmener déjeuner au bord d'un lac idyllique, le Titisee sur la
Schwartzwaldriviera.

Entre les routes sinueuses bordées de sapins et de gros rochers en grès dans lesquels nous éviterons de nous encastrer, les villages alsaciens aux noms imprononçables ( Nous repasserons par Niedermorschwihr, Abrechwiller Reinhardsmunster.... ) qui rendent les roadbooks si difficiles à mémoriser, l'accent des locaux ( Quand ils partent, ils n'oublient pas d'emporter un python tuile ),  je pense pouvoir garantir aux étranger un sévère dépaysement .


Les conjoints ou enfants, même non motards, sont invités.
Ainsi Jean Pierre peut venir avec Brigitte, Jef avec Régine, Soane avec
Philippe, Corine avec Olivier...

Je viendrai moi-même avec Pascale et mon Raphaël. C'est un système que j'ai vu fonctionner lors d'une provençale, j'ai trouvé ça super, j'ai passé des soirées inoubliables. Et puis, montrer à sa famille les gens qu'on rencontre quand on participe aux sorties des bitumeurs, ça l'aide à comprendre pourquoi on aime tant se barrer une semaine ou deux chaque été.
En revanche les conjoints ne seront pas là pour cuisiner le soir. Les repas du soir seront préparés par tous les participants, un planning sera fait au début.
 


Le Lieu - La Piaule !!

Au coeur des Hautes-Vosges,
le gite
le Séquoïa est situé à Plainfaing,
petit village montagnard proche des stations

de ski vosgiennes et de l'Alsace





  


Construite à la fin du XIX ème
siècle, cette maison de caractère de 350 m2 sur deux niveaux, entièrement 
restaurée, peut accueillir très
confortablement 18 personnes.

La maison est située dans un endroit
très calme avec parc privatif entièrement clos disposant d’une piscine d’été,
chaises longues, salon
de jardin…

Au rez-de-chaussée, toutes les pièces
ouvrent sur l’extérieur. On y trouve une cuisine entièrement équipée
(Lave-vaisselle professionnel,
micro-ondes,
frigo grand format, gazinière 5 feux avec four grande
capacité...)

La cuisine ouvre sur une vaste salle
à manger qui communique avec un spacieux salon pourvu d’une cheminée, canapés,
fauteuils, bibliothèque,
téléviseur avec
lecteur DVD et une banquette lit pour deux personnes.
 



Le rez-de-chaussée dispose également d’une
chambre avec salle de bains-wc, accessible aux personnes handicapées.




Deux WC, une salle de douche et lavabo
complètent l’équipement de ce niveau
 
 A l’étage, sept chambres confortables et
modernes réparties en quatre zones distinctes regroupent 16 couchages.


 

 

 




Voilà !!!

Je vous bizzzzzz tous et espère vous voir
nombreux cet été.





Et nous retrouvâmes effectivement nombreux à l'occasion de cette seconde édition de la  Vosgienne,
ils y étaient :

Au gîte
4 - Chebello, Bella, Antoine et Raphael
1 - 748R
2 - Glotton et Maco
1 - Gromono
1 - Personne
1 - Manu
2 - Angel et Karabadaf
1 - Toche
1 - AK
Et en guest star :
Ninou

Qui s'hébergèrent ailleurs :
2 - Firestorm et Katia
1 - Kéros

Qui  sont passés à l'occasion :
Legrossac
Djekler
 
Et Takynn
 
 
Que c'est le (la) plus gentil toutou du monde !
 

 


 

Et  maintenant,
les  CR ...
Wink
 
 


_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 10:14; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 19:16    Sujet du message: Répondre en citant

 
Chebello

Début des hostilités le samedi, je pense à Sophie qui se plaint si souvent de la corvée des courses : elle a raison, trois caddies à traîner, c'est l'enfer.


De retour au gîte, nous voyons arriver le flot des participants, Ils ont terrorisé la population, à passer et repasser dans toutes les rues du quartier sauf celle qui mène à la maison. La faute,
paraît-il, à des indications imprécises quant à la direction à suivre. Aucun doute, ils ont amené leur mauvaise foi avec eux. A l'image de personne que je verrai un peu plus tard se diriger vers la piscine, enveloppé dans une serviette exactement de la même couleur que la mienne que je n'arrive pas à retrouver. C'est pas de sa faute, si sa serviette ressemble à la mienne que j'ai perdue!





Dimanche, journée cool. Il y a des gens fatigués.
Nous allons manger des tartes flambées à la fête du vin à Bergheim. Ambiance ultrapopulaire, tanzmusik ( Des rengaines un peu nazes, mais chantées à l'alsacienne, parfois les gens sur les bancs se prennent par les bras et se mettent à tanguer en rythme. ) On aime
(Philippe) ou on n'aime pas (Toche), moi j'adore.


Ninou profite du retour pour entamer une série impressionnante : il inflige une panne définitive
à la triumph que le glotton lui a prêtée pour faire cette vosgienne, on ne verra plus rouler la bête.

Nous organisons les demi journées avec passager et autres prêts de motos qui permettront à notre espagnol préféré de ne pas passer ses journées à la maison.





La balade de lundi s'est très bien passée : le gps de karabadaf a parfaitement fonctionné,
nous n'avons fait aucune erreur d'itinéraire. Ninou a roulé sans rien casser. Philippe en revanche a tué un de ses joints spi, il a dû rentrer par un raccourci. On a eu droit à notre numéro classique « Je ne comprends pas ce qui s'est passé, Thomas venait juste de me les changer en les enfonçant à coups de marteau pour qu' ils tiennent bien... »
Il arrivera à faire réparer le lendemain matin.


Karabadaf a des problèmes mécaniques mineurs: sa ducati a décelé un bzouic dans un relais et rupte à 5500 tours, il fera réparer le lendemain matin lui aussi.


Il a fait beau, Pour tout le monde sauf pour les sudistes.


Aparté sur la conception sudiste du beau temps


Le sudiste, tu lui donnes un bon trente degrés en Alsace, il se plaint, il dit qu'il fait trop chaud,
qu' il préfère les trente degrés du sud qui sont plus supportables... Puis le soir, dès qu'on passe sous les 22, 23, il a froid, il met sa petite laine. Il a froid, alors que quand il fait la même température à Marseille, il trouve ça très agréable ! Un sudiste transplanté
dans les Vosges, ça a une fenêtre d'aisance thermique très réduite, style ça va quand il a entre 24 et 25. Smile





Bonne balade le mardi, avec Franck qui emmène le groupe de tête le matin.


Ninou nous montre qu'il n'a pas dit son dernier mot: il fait fumer la buell de Valérie ! Le verdict de gromono est des plus inquiétants : il y a un liquide qui coule de ce tuyau, je ne sais pas ce que c'est; le tuyau, je ne sais pas d'où il vient, et je ne vois vraiment pas ce qu'il vient
foutre ici, en arrivant  juste au-dessus de la roue arrière.


Quand le gromonal il commence à dire qu'il comprend pas, tu peux être certain que les
problèmes, ils sont là bien installés, t'es dedans jusqu'au cou. Une fois de plus ça va se vérifier.
Mais pas de la façon habituelle. La buell va repartir et rouler jusqu'au bout, en revanche, le gromonal, il va crever, et on aura beaucoup de chance de réussir à réparer.
Ninou qui a apparemment décidé de nous emmerder jusqu'au bout, va crever lui aussi, mais on ne le constatera que le lendemain.


A midi, on a même pu récupérer kara et Philippe, motos réparées. Philippe en revanche
est détruit: il entame la descente aux enfers qui l'amènera à craquer psychologiquement le lendemain après midi, en vérifiant à chaque arrêt l'état de ses joints spi.


Un schlouk de friesengeist avant de se coucher, ils ont aimé ça les bougres.


Il a fait beau. Pour tout le monde sauf pour les sudistes...





Repos traditionnel le mercredi.


Ninou n'a pas roulé, aucune panne à déplorer.


J' ai vu manu se rouler dans la paille, tellement il riait: un plaisantin avait mis de l'huile d'olive sur la fourche du hornet pour faire croire à une nouvelle rupture de joint spi! La réaction du personne persécuté par la fatalité, c'est pas racontable, on était tous morts de rire.


L'après midi avec Pascale on a emmené Maco et Toche faire un tour à Colmar.



C'est au retour qu'on a appris que Philippe avait craqué : anéanti par le sentiment de culpabilité (la serviette), les émotions (la vraie et la fausse défaillance du joint spi), la chaleur... , Philippe avait relâché sa vigilance, et il avait prêté un euro 70 à manu. Ecrasé par l'énormité de la somme qu'on lui devait, ce n'était plus le même homme, il n'arrivait plus à penser à autre chose... Smile


Le grand moment de ce mercredi, ça a été le repas de Jean Pierre.

Le repas en question !


Les courses tout d'abord, faut avoir vu le JP saisir un poireau dans sa main et le regarder avec méfiance comme s'il faisait un bruit suspect ou menaçait de pisser de l'huile, le reposer, en soupeser je ne sais combien d' autres pour finalement en choisir deux.


De retour au gîte, il a bossé facile cinq heures pour préparer un repas somptueux, Il a
risqué sa vie en demandant au glotton de couper en quatre des mini tomates déjà toute petites; le glotton quand tu lui demandes de faire un truc comme ça, limite inutile, il te
lance un regard à te faire cailler le sang dans les veines. Le JP, il a cuit à la vapeur des petits fagots de haricots verts liés par des brins de poireaux, des petits fagots de bâtonnets de carottes du même modèle, il a fait des fleurs avec des feuilles d'endive en guise de pétales pour décorer le plat d'entrées, il a fait un poulet aux olives avec des olives qu'il a concassées lui-même pour qu 'elles crachent leur goût, d'autres qu'il a réduites en purée pour adoucir la sauce...
Et à la fin, un vrai festin, un grand moment, et un grand coup de chapeau.





Journée infernale en Allemagne jeudi, Les gens de devant qui se sont perdus je ne sais combien de fois, la batterie de Toche qui rend l'âme, le manu qui fait un tout droit avec une trace de gomme sur au moins 10 mètres et sa moto arrêtée à quelques centimètres de la barrière...


Et Ninou qui tient le rythme, et qui coince la boîte de vitesse de la 748 que Jean Pierre lui a
prêtée. (Et de trois! Dire que le lendemain je lui file ma multi pour la journée !)


Surprise sur la fin, je reste dans la roue du king et de kéros sur un grand bout de route des
crêtes. Je crois que c'est juste après ça que le Gilles il a commencé à se dire que les motos lourdes, c'était peut-être pas top et qu'un bécane toute légère comme celle de manu, c'était ça qu'il lui fallait.


Le AK, c'est simple, suffit que j'arrive à le suivre sur un bon bout viroleux , et hop, il te prend des décisions qui bouleversent radicalement sa pratique de la moto, cf la revente du zx9r après un col de Provence où il n'avait pas réussi à me lâcher. Smile


Il a fait beau encore une fois !





Vendredi, après une nuit d'angoisse, je laisse ma moto à Ninou pour la journée, et je vais faire une visite culturelle avec ma famille. Je tue le suspense tout de suite, la ducati n'est pas tombée en panne !
Vous voyez tout en haut là-haut ? C'est l'indice de fiabilité de la multistrada !


La veille, j'ai eu une délicieuse conversation avec Franck,


Franck, le verre de framboise à la main :
« Dis donc, on m'a dit que tu faisais un truc culturel demain. Tu vas visiter une distillerie ? »


Moi, me demandant si c'est le manu ou le glotton ou un autre qui lui a mis cette idée en tête :
« Qu'est ce que tu me  racontes ? Je vais visiter un site d'architecture moderne. »


Franck, c'était peut-être bien un verre de prunelle qu'il avait à la main, je me souviens plus si il a fait framboise puis prunelle ou l'inverse :
« Mais alors tu nous abandonnes ! »


Moi :
« Tu sais, on se relaie pour prêter nos motos à Ninou, ça serait trop dur si il était coincé à la maison toute la semaine. Demain, c'est mon tour, je lui laisse la multi pour la journée.»


Franck, disons juste après la deuxième bière, pour simplifier :
« Mais alors rassure moi. Tu ne préfères pas une visite culturelle à une balade avec les potes. »


Moi, indigné qu'on puisse penser de moi un truc pareil :
«Comme sortie, y a rien que je préfère à une balade en moto avec les potes. »


Franck soulagé :
« J'aime mieux ça, Dis donc, on m'a dit qu'il y avait du friesengeist.
C'est quoi, le friesengeist ? »


Moi :
« Viens goûter. »


On a pris le dernier repas du soir tous ensemble, les sudistes devaient se barrer vers deux heures du mat.
Tristesse et gaieté mêlées. Le samedi à dix heures, la vosgienne était finie.





Merci à tous les participants et plein de grosses bises à ceux (celles) qui n'ont pas pu venir.


_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 11:47; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 19:26    Sujet du message: Répondre en citant


Angleking



La grande aventure 2008 pour moi commence le vendredi, jour de départ vers chez Etienne. Partant de Marseille et ayant décidé de ralier les vosges sans prendre un bout d'autoroute (+/- 1000 km) j'ai pris la sage décision de le faire en 2 jours en dormant chez Etienne (Encore MERCI !).

La moto est chargée (mal)  et je repousserai le sac de la selle arrière qui me tombe dessus à chaque freinage (même ceux non appuyés). Petit arret catastrophe lorsqu'une guepe eut la bonne idée de se loger dans la manche de mon blouson.  Je doublerai pas mal de moto et me demande meme comme les locaux font pour se trainer autant sur de telles routes, m'enfin, comme quoi tous les isérois ne pilotent pas comme Etienne... 450 bornes, 1ere halte chez Etienne et barbecue dans son jardin à la vue panoramique.
 
 
 
Samedi
 
Mon autre jonction qui devait faire d'apres "googlemap"  475 km se transformera en 550 km apres les differentes déviations me faisant emprunter des routes pour le moins sympa... Un local enervé en 600 CBR et sliders etincelles "jouera" avec moi sur ses "termes" à lui. Forcément il a gagné. Wink Apres avoir evité la pluie pendant pratiquement 500 bornes celle-ci m'accompagnera jusqu'à Plainfaing, alors que mon itinéraire me fait emprunter les cols qui vont bien. Petit arret à La Bresse où je suis perdu,  2 cols s'offrant à moi et etant persuadé d'etre à moins de 10 bornes de Plainfaing je ne sais quelle direction prendre. Apres avoir demander ma route les 2 cols m'y menent  et j'opterais pour le col de la Schlurt (ou un nom comme çà,  ils sont bizarre là-bas dans le norrrrd). Je trouve Plainfaing mais pas le gite.
La aussi un grand moment quand je tourne face à l'eglise à gauche sur le parking des sapeurs-pompiers. J'apercois un petit pont à droite mais réservé aux pietons. "Humm  vont etre emmerdé les autres avec leurs voitures-remorques pour passer..." pensais-je. C'est pas là. Je decide d'inverser droite et gauche. Ca me mene tout droit au cimetiere ! "Quel plaisantin ce Chebello !! "  me dis-je.
Je doute tellement que je ressors de Plainfaing pour verifier si je suis bien dans le bon village. Je commence à fatiguer et appel Cheb' à la rescousse. Bella en mini viendra me sauver !
Pendant ce temps Glotton et d'autres sont déjà dans la piscine. Ninou  me salue , je me gare à coté du speed triple (un peu pres pour permettre aux autres de se garer) et decide de descendre par la droite. Mais moto chargée sur la selle passager avec un gros sac et fatigue aidant, je me coince le slider (usé, héhé) de botte dans l'arraigné et patatrac la moto. Ninou viendra me sortir de ce mauvais pas alors que les autres nagent tranquillement... Grrr, du coup je jette un sort à la speed triple qui rendra l'âme le lendemain.
 
 
 
Dimanche ou le prologue.
 
Dimanche et devant l'état physique des troupes (j'avoue aussi que j'etais pas spécialement frais) nous nous rendons à une fete locale dans le doux village au nom imprononçable de Bergheim (mais y a encore pire là-bas comme nom de bled). Un groupe hors d'age joue du folkore alsacien ; à table pour deguster nos tartes flamblées je suis assis à coté de Firestorm  qui m'explique avoir eu droit à ces chants locaux pas mal d'années et je comprends son envie de rejoindre le Sud de la France. Je ne parlerai pas de la chaleur insoutenable comme on dit chez nous il fait lourd... Nous ce temps on l'a avant un orage à la limite, ca dure 2 heures au grand max',  là-bas, dans le Norrrrd, ca dure la journée... Pfff...  CHALEUR + MUSIQUE ALSACIENNE ; je suis surpris la "zen attitude" de Jipé et Personne. Dieu merci les routes pour rejoindre le bled etait des + sympas et tout le monde suit à bon rythme,  pas de grosses différences de niveaux,  le groupe est homogene.  Apres avoir ecouté (contraint et forcé) de la musique des instruments brayants à tue-tête qu'on ne vienne pas me dire quelque chose pour la douce mélodie de ma ligne yoshimura !
 
Retour au bercail par des cols (y a que çà là-bas) pour tous...
 
TOUS  ?!!
 
Une irreductible anglaise en décidera autrement et laissera en carafe en bord de route le pauvre Ninou  qui regrette sa japonaise de grosse cylindrée (comme je te comprends) ; qui plus est se faisant faire l'exter' par ... Personne ! Quelle solidarité motarde 'cui-là... Elle ne repartira que sur la remorque.  Maco et Glotton resteront avec lui en attendant Kara et la remorque salvatrice.
Le programme pour lundi s'annonce tels quel :
Le matin Glotton et Maco iront sur la Tuono et Ninou sur la 1000 Raptor.
Pour l'apres-midi Ninou sur la tuono, Marco sur sa Raptor et Glotton en co-pilote (passager) de ZRX Lighting.
 
 
 
Lundi ou le debut du championnat
 
vosgienne 2 dimanche 018
 
Personne à donf
 
Firestorm qui doit nous rejoindre m'appelle le matin en me demandant la météo sur Plainfaing. Or c'est une région particuliere. En Provence, tu te leves, tu regardes le ciel et tu as la météo pour la journée.. Ben dans le nord c'est pareil sauf que tu l'as pour une heure ! "Donc tout peut arriver" lui dis-je au téléphone en rajoutant "Tu connais, hein ?". Il confirme en soupirant. A 8h grand ciel bleu et à 10h nous quittons le gite sous un ciel menaçant. Nous passerons ceci dit la journée sans la moindre goutte (hormis par endroit sur la route).
 
Les routes sélectionnées tiennent leurs promesses et nous nous regalons. Je suis le groupe de tête embarqué par Kara, Manu, Ninou, Jipé par moment sans essayé de faire un podium (la regularité est + important sur ce type d'epreuve). Je constaterai les progrés de Keros (en meme temps c'est normal avec une kawasaki) et de Gromono qui enmene bien sa lourde 1200 Bandit.  Le repas de midi se fera dans un restau italien à l'accueil atypique (pas un bruit à table lors des commandes, seul Kara fera la forte tête en repetant au patron ce qu'il souhaitait manger). La particularité de Chebello est de se garer le plus loin possible des restaurants (l'opposé de la particularité de Jipé quoi). A la fin du repas, je pars aux toilettes avec Firestrom  pour nettoyer la visiere du casque et le serveur au retour "vous avez rempli vos casques d'eaux ?" demande-t-il étonné. Il fut deçu de ma réponse et pensait qu'il avait sorti des casques camelbac (orth?).
 
On repart. Je prends Glotton en passager apres avoir durci au max' mes ohlins. 1er tour de roue ;  et bien il est pas lighting le mister ! Je décide de rouler calmement en fin de groupe afin de menager mon passager (il a pas l'habitude des puissantes kawa). Je lancerai une petite accéleration jusque 8/9.000 tours/mn pour lui faire voir quand meme , héhé... Sur les dernieres 50 bornes Manu laissera son BMW 650 GX à Glotton et j'embarque Manu en passager, qui n'arretera pas de gesticuler sans pertuber la tenue de route exemplaire de ma ZRX. 'faut dire que Manu est + allégé que Glotton, doit avoir une meilleur prepa racing ! Wink Je me permettrai du coup d'hausser un peu le rythme sentant mon passager du moment en confiance. On admirera tous 2 le déhanché d'Angel.
 
Nous rentrons tous sans incident technique hormis la ducati de Kara, celle-ci ayant décider de rupter à 5.500 trs/Mn (si si il en manque un peu meme pour une ducati !).
 
 
Mardi  ou la fin de la  fuite du joint spi ...
 
Nous voilà donc reparti pour des routes viroleuses et des cols ( normal pour une rencontre estivale bitumeuse !). Encore un matin où le ciel est menacant mais comme je fais remarquer à Toche  "dans une heure grand soleil ! Il est fou ce pays ..."
Ninou aujourd'hui cassera la Buell XB12S d'Angel tandis que Kara va faire reparer la mémoire de sa Ducati,  Personne va faire reparer son joint spi défaillant.
La troupe est fin prêt et nous entamons le départ avec un Personne chantonnant "J'aime la pluie..." , jaloux de ne pas partir avec nous.
Firestorm nous rejoint avec sa 600 CBR. Les motos chauffent. C'est parti ! Les virages s'enchainent et apres quelques kilomètres le rythme s'accèlerent. Ninou est derriere moi tandis que que je suis Kara, Manu et Glotton. Une montée peut-etre un peu trop rapide pour le moteur harley de la Buell qui degagera une fumée inquiétante sous la selle lors de la pause à un croisement. Un liquide vient couler sur l'amortisseur par un tuyau non identifié . Bon déjà c'est par le liquide de refroidissement contrairement à ce que me soutiennent quelques personnes dont je tairai les noms. Voilà ce qu'il arrive à vouloir suivre le rythme imposé par mon puissant roadster KAWA (de '99 et 64.000 km).
Apres avoir laisser refroidir un peu la mecanique nous repartons.
Nous retrouvons notre ami René qui nous enmene dans un resto où l'on s'est tous regalé le tout à moindre frais, merci René ! Moi, etant au régime je ferais l'impasse sur le dessert, comme bien souvent d'ailleurs...
Personne nous a rejoind au resto ;  enfin apres avoir été sauvé par Chebello car il s'etait perdu à quelques kilomètres de là. Il est heureux avec son nouveau joint spi (tellement heureux qu'il laissera 20 €  de pourboire au mecano... )
Donc c'est un nouveau Personne que nous avons là. Et idem sur la route. Il se met à gazer comme s'il avait 4 ans de moins. Il remonte tout le monde et double meme Kara. Je lui emboiterais la roue un bout de route et j'observe un Philippe déchainé. Bon il ferait bien une petite connerie en doublant Toche  avec 2 voitures arrivant en face (mais ils l'ont vu donc pas de pb ! Wink )
 
Nous rentrons au gite et ce soir nous nous mettons aux fourneaux, Toche et moi. Malgré les sarcasmes des gens du nord (ceux qui n'ont vu qu'un barbecue à la TV ou ont un barbecue electrique) nous realiserons un superbe barbecue  qui apres avoir cuit quelques kg de barbacs permettra de servir de chauffage toute la soirée apres le repas... Au menu donc ; en entré tomates/mozza, grillades/chips et moelleux au chocolat à la chantilly pour le dessert (pas pour moi donc).
 
Demain c'est journée de repos...
 
 
 
Mercredi  jour de repos  ...
 
Rien de spécial,  je reste au gite avec quelques-uns...  Une petite rouste infligée à Glotton et Personne à Tourist Trophy (ZRX PoweR) et Gran Turismo mais à la décharge de Personne,  j'avais selectionné l'option rally donc sur terre et comme chacun sait la terre y a des pierres et gravillons donc çà gliissseeeee !!!
 
Petite ballade à pied l'apres-midi avec Manu et Personne où avec une grande stratégie Manu se fera payer une gourmandise par Personne. Un grand moment. A son regard abbatu et menaçant à la fois,  j'ai compris que je n'avais pas faim (pis en + je suis au régime,  hein ...).
 
 
 
Jeudi ou l'aventure allemande.
 
A peine avons-nous franchi la "pseudo" frontiere que nous commençons à nous perdre ;  un groupe dans un bar et l'autre au mc do. Ca annoncait rien de bon pour la suite où à Freiburg les travaux de la ville pertuberont le bon déroulé du road book.
La zx6r de Toche, depuis le début de la semaine, se demarre à la poussette. Et c'est precisément en territoire ennemi qu'elle décidera de ne plus redémarrer. Je passe (ayant été narré par Manu) l'episode epique du sauvetage par le mécano allemand au zx9r parfaitement maitrisée. Meme sa nana entre parenthese se debrouillait bien au volant de sa BMW 3XX dans les épingles et virolos menant au garage allemand (au bout du monde, on a meme dû s'arreter pour laisser passer un troupeau de vaches).
Nous repartons du snack  et pour la Xe fois nous nous perdons (500 m apres le snack).
Explications : Ninou part devant à 40 km/h, tout le monde suit. Kara sait l'itineraire via son GPS ; il doit le reinitialiser et part apres la troupe. Ninou voit une intersection mais ne peut s'arreter en bord de route et s'arrete un parking de bus 15 metres apres. J'apercois Kara qui tourne à droite avant le parking où nous sommes. Je klaxonne pour avertir les autres mais là un bus arrive. Ils pensent que je klaxonne pour le bus et partent tout droit alors que je fais 1/2 tour....  Concours de circonstance donc. Il fait chaud,  il est tard (certains parlent meme d'autoroute pour rentrer) l'ennervement de tous est palpable.  Kara ouvre la route (tres viroleuse et sympa) à rythme tranquille. Manu depasse. Suivi peu apres par Ninou et moi-même.
Et ...
Nous nous paumons, enfin nous attendons à une intersection et personne n'arrive. En fait on a loupé une intersection (que je n'ai pas vu ,  pour moi c'etait la 1ere qu'on trouvait) mais peu de temps avant qu'on ne s'inquiete (on avait un road book et Ninou qui maitrise la langue de Goethe) Chebello et Keros nous rejoignent pour terminer le road book (oui oui, nous avons fait honneur aux road book malgré le retard... L'autoroute ??! pffffffffff  j'ai pas une tuono moi...).
Une guepe choisira de rentrer dans ma manche (pour la 2e fois de la semaine) et me piquera à plusieurs reprises. Petit arret pour evacuer le bestiaux et nous (Ninou et moi) avons paumé les autres.. OUFFF  ils nous attendent à une intersection !
Nous nous retrouveons tous le soir autour d'un bon repas convivial ; les tartes flambées de René ! (si ma mémoire est bonne) ...
 
 
Le célèbre four à René !
 
Vendredi la der' de la semaine
 
Ciel menacant au matin, beaucoup ne prendront pas la moto (tss le road book les enfants, le road-book) et nous partons quelques-uns : Kara & Angel,  Manu, Personne, Jipé, Kéros, Firestorm et Gromono. Nous nous regalons de routes viroleuses ET seches. En fin de matinée Jipé a peur de l'ondée et abandonne les troupes. Il sait, de toute façon,  qu'il n'a marqué que tres peu de points pour ce championnat n'ayant fait que les roads book à moitié,  le podium ne sera pas pour cette année ! Nous continuons nos routes et déjeunerons dans un p'tit resto sympa.
Je passerais l'episode de la pizza aux escargots à l'ail (les interressés se reconnaitont ... Fou rire general ... ).
Le soir il est temps de chargé les motos marseillaises et parisiennes et l'heure du départ approche.
Pour le repas Djekler et son tank nous rejoignent.
 
 
 
Samedi ;  retour  vers le soleil (et en moto, hein !)
 
Retour avec comme compagnons de voyage Keros et Djekler  via les routes qui vont bien. Nous prenons un rythme "tranquille+" apres cette semaine de roulage. Keros ouvre la route au depart du gite pis, hésitant, se paume un peu (sympa cette petite route avec l'herbe qui pousse au milieu,  Djekler etait à l'aise) et je guiderai la troupe par la suite. Le soir arrivant nous cherchons un hotel et p'tit moment de panique car dans chaque village rencontré les hotels sont fermés (??!). Alors que nous passons pres d'un camping Djekel et moi allons nous renseigner pour un mobil-home; le verdict tombe : COMPLET ! Il nous renvois vers un autre camping  dans une ville voisine. Nous trouverons un hotel sympa et nous eviterons du coup l'episode camping. Nous profiterons d'une fete locale (j'ai oublié le nom) pour nous ravitailler,  je me contenterai d'une maigre salade tandis que mes comparses devoreront un immense steack frites.
 
 
 
Dimanche
 
Keros nous abandonne refroidi par une chute à l'arret la veille et pense qu'il est + raisonnable se la jouer cool pour aujourd'hui. Djeker et moi partons sur les coups des 8h ; on a de la route à faire et on veut etre avant 14 h à Marseille. On pense etre à 20 bornes de Grenoble mais sommes à + de 80 bornes. On devrait du coup eviter quelques cols splendides de mon itineraire-aller.  Mais jusqu'à Sisteron nous emprunterons des routes vraiement sympa. A partir de Sisteron,  nationale (pas d'autoroute hein) et arriver à 14h à Marseille (nous avons fait tres peu d'arret ;  juste essence et croissant (pas déjeuner forcément) ...
 
 
 
Encore une fois un grand  merci à Chebello Family  pour cette organisation quasi sans faille...
 
AK.

_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 12:04; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 19:38    Sujet du message: Répondre en citant

 
Glotton
 
CR 1:
J'ai proposé à Ninou de lui prêter le speed s'il venait à la Vosgienne...
Or 2 semaines avant sa venue, la bête est à nouveau en rade, pour le mm pb : pb d'alimentation d'essence...j'y passerai 3 grosses demi-journées bien remplies, dont la dernière le vendredi avec Ninou himself, afin de re-re-re-re-démonter cette foutue platine réservoir...une fois tout changé, à neuf, remonté...elle craque impeccable...et elle grogne velu avec son nouveau pot Triumph carbone...un bonheur
Ca c'est la veille du départ, on redescend sur Palaiseau, et on invite aussi Kara à venir : le lendemain, départ groupiirrrr de  Palaiseau pour Plainfaing, 450kms, dont 140 en gros d'autoroute pour quitter rapidement la RP.
Maco et Val prendront tous les bagages dans les monospace respectifs
Samedi Matin : ACHTUNNNNGGGGG, ON SE KASSSEEEEEEE.
Ca roule impec', Kara sur le Raptor, Ninou sur le Speed, et moi sur l'indestructible,
éblouissant, envoutant Tuono nappé de kk couleurs chatoyantes...On arrive sans se faire gauler par les bleus, à Plainfaing...même tentatives qu'AK pour trouver le gîte avec les explications Chebellesques douteuses...mais moins couillons que AK, on le trouvera par nous-même Wink...on se lance dans la piscine pour bien faire comprendre aux sudistes que les plus forts, c nous...mais ainsi on loupera la "descente de ZRX à pied par la face nord" de AK..dommage...les gens arrivent, on a failli avoir aussi un laché de ZX6R sur le parking du gîte, kils sont drôles ces sudistes Wink
 
CR 2:
Le dimanche, on ira à Irschbleugschtimhumgamsticht-heim jcrois (enfin pas loin)...
On mange en plein cagnard à écouter de la super musique du Ch'nord-est, la bière est bonne ("comme la ptite serveuse du stand de boisson" me fera remarquer Ninou)
On scasse...on roule...Là Ninou commence mal la semaine : il me casse mon jouet orange,
l'enculééééééééééééééééé
On attendra la remorque à 3 : ma chère et tendre et gentille Maco, et l'enculé en chef de la journée Ninou
BIEN SUR....il faudra que la remorque arrive 2h plus tard, après une drache mémorable
où l'étanchéité de nos vêtements en cuir....nous rappelle qu'elle n'existe plus Kara arrive, on rentre (moi en suivant en superbement beau Tuono)...

vosgienne 2 dimanche 005

Prise de contact en zone occupée à Irschbleugschtimhumgamsticht-heim

CR 3:
Un enfoiré ayant cassé mon vieux jouet donc, il faut s'organiser pour le lundi...
J'emmène Maco en duo sur le Tuono, qui nous fera la bonne surprise d'être relativement confortable même à allure soutenue, on avait testé que la RP dans la circu urbaine, ben là c'est bcp mieux...jdirai même que ca bouchonne devant, mais pas de noms, non non...
Resto le midi, où Kara se permet de s'acrcocher avec le patron-pas-commode
L'après midi, le grassouillet AK me prend en duo, c'est sympa de sa part, passque personne ne se proposait de toute façon (et "Ninou refuse le duo"...)
Il roule bien AK...propre...pis c'est confortable le ZRX, ca accélère pas comme le Tuono, mais ca reste sympa...c'est loin d'avoir les prétention dynamique d'une italienne, mais c'est une expérience agréable...fin d'après midi, on doit être au col de Bluchtschlichtbachhumgheim, où approchant, et le symaptique Manu me propose (enfin j'ai insisté un peu...) de me prêter le GX650, passke AK commence à dire qu'il peine passke je suis lourd, alors qu'il fait 15cm de moins que moi pour 5kg de plus minimum (cécile...fous le au régime ca craint moi je dis)
Très bonne expérience ce ptit BM : c'est rigolo, agile, rapide en enchainenemnt, bref, un jouet dans le sinueux (c'est limite dangereux pour qui se laisserait aller à trop s'amuser, remember le DR dans le rail...) : merci Manu pour le prêt, merci AK pour le transport en utilitaire.


CR 4:

pas grand chose à dire... de belles routes, enfin on roule !
(pas de kara, pas de val, pas de personne)
Ninou en profite pour rouler nainportenawak, et la Buell commence à cracher une "mousse d'huile", i.e. un mélange air-huile...via une durite genre reniflard...au meilleur endroit possible : à moitié sur un ventilo (genre extraction d'air chaud du cylindre arrière) et sur l'amorto...
bravo à Buell, ou au mécano qui la fait arriver là, la durite
bref... belle journée.
Piscine jcrois bien le soir...et encore un truc aussi hilarant qu'inutile nous a été appris par nos amis sudistes : faire un BBQ pour faire griller...du charbon de bois sur la grille... sans dec', les mecs, complètement à la ramasse Wink ...
Apprenant que le Philou est tout heureux de la réparation de (la réparation du joint spi au marteau par Samoht) par le magasin (j'ai mis des () pour que vous suiviez qui a réellement réparé quoi), je sussurre à Kara ou Manu, jsais plus, qu'une fuite d'huile d'olive du joint spi neuf du Personne...pourrait être comique
Manu s'exécutera le lendemain Wink
 
 
 
 
 
Apparté N°1

"Mais bon Dieu qui a volé l'eau de la piscine !?!?"
 
ou
 
 
La piscine Sanzot.

acteur : Chebello

Alors voilà....mercredi je me lève trankilou, on roule pas...à la table du ptit déj, ça discute...en essayant de poser mes coudes sur une table laissée en état "après la guerre" par certains qui s'acharnent à laisser les traces de leur ptit dej' (beurre et confiot' sur la nappe
par exemple...Wink), je lève le nez et regarde par la fenêtre : la piscine est vide !
J'en parle, et Pascale me dit : "oui, les proprios l'ont vidée hier déjà, l'ont remplie après et l'eau était chaude kk heures après !", propos de suite confirmés par les fiston à l'accent "KOAA, LAAAA"
On se demande comment ils peuvent se permettre autant de vidage-remplissage, et on émet l'idée qu'ils puisent dans une source...et qu'ils chauffent l'eau à la volée
TROP FORTS les zombies, on se dit...
Je suis déçu, passke MERCREDI, c'est PISCINE normalement...on a pas fait 500
bornes pour pas se baquer le jour de repos dans la piscine...
Perspicace, j'émet l'idée à Daniel que "..c'est sûrement tes mômes qui ont foutu le bordel hier, et donc ils nous privent de piscine aujourd'hui, ...bordel, ca craint, c'est quand même mercredi, c'est piscine normalement !"
Daniel pense...et quand Daniel pense, on craint le pire...
D'un coup, il s'agite, et lance à l'assemblée bien fort (pour que ses oisillons entendent bien) : "BON ! j'y vais...j'vous préviens les garçons, si c'est à cause de vous qu'il y a plus d'eau dans la piscine, ça va barder pour vos matricules !"
j'adore....Prof Chebello limite colère...
Il se dirige vers la maison des zombies...on attend...on regarde de loin...
ça palabre, ça discute...la fille des proprios se dirige vers la piscine, suivie de Daniel....on tremble...elle va morfler...la fille s'accroupit au bord de la piscine et se penche ....
et là
TOUTAKOU

elle fait "flopflopflop" avec sa main dans l'eau.
Elle ne sera donc pas sacrifiée par Dany !
Daniel, d'un pas décidé, revient au gîte...rentre dans la cuisine, visage rouge, hésitant entre colère et rires :
"qui a dit qu'il n'y avait pas d'eau dans la piscine !?!?"
Eclat de rire général, de loin, l'eau plate nous a tous fait croire que le lieu de lavage de certains avait été vidé
Daniel a du passer pour un clown, on s'est bien marré Wink
 

_________________
Les Animateurs

Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 12:30; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 20:26    Sujet du message: Répondre en citant

 
Personne.

 
Je ne sais comment commencer mon CR, car l'aventure pour moi débute bien avant la Vosgiennes

2008...
Je dirais que cela à pris forme au moment ou Chebello nous l'a annoncée...
D'abord à calculer le plus économique puis comment savoir comment je vais y monter...
"Heureusement" si je puis dire, que Soane n'est pas venue (je voulais dire monter mais je vous connaît trop) car franchement le camion de Manu est pas fait pour trois...
Alors jusqu'au dernier moment je ne savait pas si je monter avec AK ou Manu et je vous cache pas que si le coté économique pour moi me parle je serais monter avec AK...
Car faire la route avec Manu et JP me branchais pas trop...
Les Sudistes ils ont le coeur sur la main, mais ils sont ingèrables et ils font peurs... Et moi je suis un grand inquiet...Ils roulent en remorque plus vite que sans...
Donc pour moi l'aventure débute le vendredi soir avec Toche où l'on doit se rendre chez Manu pour partir tôt le matin...
En Arrivant chez Manu je me rend compte que mon joint spy gauche fuit pas légèrement...
Samoth venait de me faire la vidange de fourche... JP me dis de ne pas m'inquiéter mais venant de lui ça ne me rassure pas du tout... Je suis un cran de plus stressé comme si je ne l'étais pas suffisamment...
Maintenant qu'il fait nuit on charge les motos, oui il fait nuit car les sudistes sont dur à bouger... Heureusement que j'avais ma lampe de poche à manivelle...
Puis je leur rappel que demain il serait bien de partir tôt, mais peine perdue je sais que c'est foutu... Je me coucherais vers minuit car j'attendais de pouvoir bouffer et eux vers 2h00...
Je vous jure!!!!!
Du coup le matin ça ne sera pas un départ vers 7h00 7h30 comme j'aurais aimé, mais vers 10h30...
On a pas fait trois kilomètre que déjà une sangle pète et manu roule trop vite à mon goût sur
les petites routes avant de gagner l'autoroute...
Mais bon, j'ai pas le choix...
Bon on trace et j'en suis désolé envers Manu mais je n'ai conduits que 1h00 environs car je
m'endormais au volant et il était plus sage de lui repasser...
Grâce à AK je sais ce qu'il faut faire pour arriver sans se tromper au gite...
On arrive au col du bonhomme et il y a une petite pluie... Dans la monté Manu roule vite et
je me dis que si on se fous en l'air j'aimerais mourir sur le coup... Il se marre en me disant que les roue arrière patines... moi je m'accroche et me demande ce que je fou là...
Dans la descente, je remercie Dieu de m'avoir envoyé ce Scénic ce qui l'obligera à rouler cool...
On arrive au gîte et Toche klaxon ben oui quoi il dit bonjour à tout le monde...
Non, non, sa moto se faisait la male... Ben c'est sur à monter comme on est monter... Il la
rattrape tel un rugbyman...
Ouf on est arrivé mais mon stress n'est pas encore complètement tomber car il faut décharger les motos... et mon joint spy fuit mais pas trop...
Ca y est c'est fait je suis zen et vais aller prendre un bain dans la piscine...
Les vacances commence...
Le repas de samedis soir sera excellent éffectué par Pascale et sa troupe... Des Tourtes que
l'on a us... Ptain que c'était bon... Et celles aux épinards....
Puis avec je ne m'en souviens plus mais c'était fait pour que tu restes... Ils sont malins
dans la famille Chebello et ils nous feront le même coup le dimanche... Que même si tu viens
pas pour rouler tu reste rien que pour la bouffe...
Bon maintenant il se fait tard et je dois aller me coucher... A au fait, on ma mis avec JP... Ils veulent ma mort.... J'en suis sur...
Et le gîte super, deux par chambre et wc et sdb pour deux aussi.... Le Luxe!!!!

Allez, à dimanche ...
 
 
 
Comme d'habitude je suis un des premiers levé, Manu est déjà là et je ne suis pas partant pour goûter ses confitures car j'ai peur de se qu'il aurait pu mettre dedans... Je suis un méfiant...
JP ronfle, mais avec les boules Quiesse c'est n'ai pas dérangeant... Il pète aussi mais j'ai un odorat très faible... Merci à la cigarette...
Il est prévu de faire une petite balade et je n'oublierai pas de dire à Manu de faire mollo histoire de finir la semaine...
Il fait chaud et lourd.... Surtout lourd, et on est pas habitué nous les Sudistes à ce temps...
L'endroit où Chebello nous a amener pour bouffer est sympa avec une musique d'ambiance à tout faire péter...
C'est le genre d'ambiance que j'aime bien car sans artifice... Mais les Bitumeurs c'est des culs coincés et ils trouvent cela ringard... Ils savent pas s'amuser avec des choses simple... C'est des gens de la ville...
Sur le retour la triumph tombera en panne et j'en profiterais pour faire un exter à Ninou.... Il avait cas lever le bras....

Non mais sans blague...

Comme il était point nécessaire de tous rester et que j'ai vu qu'il y avait assez de monde avec lui j'ai tracé avec les autres... Ce n'est pas la peine de faire le charognard sur une bête agonisante...
J'ai eu raison car ils se sont pris un orage de tout les diables alors que nous kedale...
Mon joint spy fuit normalement et je n'y prête pas plus attention...
J'en suis désolé, mais je ne me souvient plus du repas du lundi soir, certain reste comme la tourte... ha si c'était Angel et Kara qui nous ont fait des galettes à je sais pas quoi, que c'était bon aussi... Mais déjà, la qualité des repas baisse et je ne manque pas de le faire remarquer... Quoique pour lundi soir ça pouvait franchement aller et on sentait bien un effort de bien faire... Il me semble aussi que l'heure du repas était raisonnable... durant la soirée, et par moment j'ai des moments d'ennuis car parler motos sans arrêts me gonfle un peu... Heureusement qu'Antoine était là à me raconter des conneries et Maco aussi qui à de la conversation ainsi que Pascale et son autre fils...
Bon je pense à demain et ne tarde pas trop pour aller me coucher... histoire d'être en forme car je suis pas du matin sur la moto...

Bonne nuit et à Lundi
 
 
 
Allez c'est déjà le lundi matin et on part découvrir les routes des Vosges... Ca se passe
bien et les routes sont sympa... Je roule avec les filles qui enroulent les virolos à la
perfection... C'est un plaisir de tracer avec elles... Vers 11h00 je commence à être en
forme et double Angel... Puis une descente arrive et je coupe un peu car j'aime pas les
descentes... Je fais en sorte de pas bouchonner Angel et donc reste à bonne distance
d'elle... Puis un virage à gauche serré arrive je suis à une allure ballade donc c'est
bon... Ben non, sans rien comprendre à ce qui m'arrive je glisse de l'avant alors que la
route est sèche et sans gravillon... Je manque de faire un tout droit dans le bas coté et
heureusement que je n'allais pas vite... Intrigué je regarde ma fourche car je sais qu'elle
fuit et là je comprend.... Ca dégouline.... Je fais signe que j'ai un prob en montrant ma
fourche à Angel et quand on s'arrête je suis catastrophé...
J'ai de l'huile qui coule sur ma roue et aussi sur les plaquettes gauche... Il est clair que
c'est flippant... On était pas loin du restau et je ferais les 10 derniers kms sur un Rythme
poireaux sorti de permis...
 
 
La moto de Personne qui fuit

J'ai les boules et je vois ma Vosgienne se terminer là et de plus on est lundi donc tout les
garages sont fermés... Je ferai le repas sans grande joie et rentrerai avec jp en faisant
gaffe à tous mes virages appuyés gauches...
Le soir venu, je serai là sans être là... Soane ma donnée une liste de garages qu'elle à
trouvée avec internet pour que j'appelle demain...
Si ma moto n'est pas réparée demain, j'envisage de rentrer via la nationale à la maison...
Trop les boules... Juste avant et un peu sous la pression et le désespoir je décide de
regarder avec Gromono et d'autres si on peu faire quelques choses... Mais pour ça il faut
soulever la moto... Pas de prob, on a des sangles et une écurie avec des poutres...
Je trouve la poutre passe la sangle et JP arrive me disant que c'est pas bon parce que pas
assez de place et na na ni n et na na ner... Et d'autre qui me dise.... Bon déjà j'étais pas
chaud pour que l'on regarde et là me vient les boules et dis: STOP!!!!!!!!!
J'enlève la sangle range la moto et on verra demain, tout ça bien sur avec un certain
agacement...
Bon comme à mon habitude, j'envisage toutes les hypothèses pour rentrer si moto non
réparer... AK m'averti que d'une traite c'est chaud mais je lui dit que j'en est rien à faire
et que si ben je rentre et basta...
Au fait, avec ma mémoire de poisson rouge je sais plus qui à fait quoi pour les repas...
je passerai le repas du soir avec une mine triste et préoccupée et Maco essayera de ma faire oublier mes soucis... elle est gentille Maco.... je tarde pas aller me coucher en espérant que mon problème de joint spy se réglera demain avec de la chance...
Quand JP viendra se coucher, je ne dormais pas encore et il s'excusera pour l'histoire de soulèvement de la moto car il a bien vu que j'étais énervé... Mais il avait pas complètement tort non plus...
J'ai déja un plan pour demain matin et ma liste d'appel à passer...
 
A mardi
 
 
 
Bon ce n'est pas parce que je pars pas avec eux que je me lève tard... J'ai des appels à passer et le plus tôt sera le mieux... J'ai un peu les boules car apparemment ils n'auront pas la pluie car ca m'aurait moins fait chier de pas partir avec eux...
Oui je suis un salaud mais on se console comme on peut....
Dans les n° que Soane ma passés il y a un Honda à 17 bornes de Plainfaing... Je prend celui la en premier des que 9h00 à sonné... Mais je n'y crois pas trop... Qu'il ait le joins spi en réserve et de plus qu'il me fasse la bécane aussitôt... J'élabore donc un plan pour me faire passer pour un touriste de passage dans une merde pas possible... ce qui n'est pas complètement faux... Donc je charge mon Hornet avec tout ses bagages (sacoches de selle plaine de mon linge sale et sacoche de réservoir... Pour revenir un peu en arrière... J'appelle donc ce premier n°... Je leur dis que j'ai manqué de me casser la gueule à cause de mon joint spi qui fuit et que je suis de passage... ils ont le joint spi de dispo et peuvent me faire la moto pour ce soir... je coupe toute conversation, leur demande où ils sont et leur dis que j'arrive... Il est pas 10h00 que je suis chez eux... Ils prennent mon Hornet et me proposent une moto de remplacement jusqu'à ce soir... Non non, mais que voulez vous que je fasse avec, je suis bloqué içi et je dois rejoindre mes collègues qui ont tracé la route...
Je suis dans la merde...
Bon on va voir ce que l'on peu faire au plus vite mais on a du boulot...
Bon ok, je pars boire un café et je reviens dans 1h00... Je reviens au bout d'une heure et je sens que ma moto n'a pas été attaquée... Je reste à patienter dans la magasin pour bien montrer que je suis là et que je suis bloqué... Je discute avec la secrétaire en essayant d'être le motard le plus sympa qu'elle ai jamais vue... Ca marche, car elle va secouer les mécano pour qu'il me fasse la moto...
Je leur précise bien de me mettre de l'huile de 15 car je viens de faire faire la vidange par un Polonais de merde qui a jeté sa faucille mais qui à gardé son marteau...
Bon je commence à en avoir marre d'attendre mais j'ai pas le choix... 12h00 la secrétaire s'en va en sachant qu'elle me reverra plus et je sens bien qu'elle est émue... (Je vous merde, je crois ce que je veux) Les Mécanos finissent ma moto et il me rendrons les clefs à 12h30.... Je leurs ai fait faire 30 mn de plus... J'en suis conscient et laisserai 20 euros de pourboire... Je m'étonne moi même... Au café, j'avais élaboré un livre de route pour les rejoindre au repas... J'ai roulé comme un malade en faisant gaffe quand même au début car j'avais peur que mon joint lâche, puis plus ça allait plus je mettais gazzzz en vérifiant de temps en temps qu'il y avait aucune fuite aux arrêts...
J'ai tellement mi gazzz que je suis à l'heure pour la bouffe... J'ai fait 80 bornes de route de montagne en 1 heure.... Je suis trop fort... Je suis content et pense que c'est une formalité pour que quelqu'un vienne me chercher... Non!!!!!!! Avec les Bitumeurs rien n'est simple et je serai récupérer par Chebello 1h00 après mon arrivé dans une chaleur de merde que je commençais à me dire qu'il me faisait bien chier tous et que j'allais tracer ma route pour renter par un itineraire sympa...
Enfin je bouffe avec eux et ils auront juste commencé l'entrée... Même pas une acclamation pour mon accueil après tout ce que je venais de vivre... Le Bitumeurs est très égoïste...
Bisous à René qui à maigri au fait au passage... Repas excellent...
Puis là, la matinée est passée et je suis donc en forme est heureux de pouvoir continuer la Vosgienne... L'après midi se déroulera comme quand je roulais il y a 7 ans... Un régal, de la poilade et une connerie... Mais mon principe de 7 ans à encore fait ses preuves... Ils me voient donc c'est bon.... En gros, pousse toi que je m'y mette... Pas au tas hein....
Bon ben voila une bonne journée de passée et pas de tout repos pour mon stress... Mais j'ai surmonté...

Est-ce qu'ils ont bien sanglé le hornet ?
Et Manu, il va pas rouler trop vite ?
Est-ce que je serai à l'heure pour bosser lundi matin ?



Demain mercredi repos
 
 
 
Alors comme annoncé, c'est une journée repos et je me forcerai à me lever à 9h00 étant réveillé déjà depuis 7h00...
mais je suis tombé dans une embuscade durant cette journée...
Manu et Ak m'invitent à aller se balader dans Plainfaing car Manu cherche un distributeur et puis on a envie de se dégourdir les jambes... Bon, Plainfaing c'est le trou du cul du monde.... Il y a rien mis à part le parking en face de l'église... Donc pas de sous... Manu me demande si j'ai des sous...
Oui je crois, je dois avoir 20 euros.... J'ai du tabac à acheter et ils ont au moins ça à Plainfaing.... Puis on marche, et la je me fais littéralement agressé par Manu qui me jette violemment dans une boulangerie suivit de AK... Ben maintenant tu vas me payer un gâteau...

Mais non j'ai plus de sous, il me reste que 5 euros.... Ben ça sera suffisant qu'il me dit... Ptain fait chier!!!!! 5 euros c'est quand même 32.80 fr....
Ptain prend pas le gâteau le plus cher!!!!! Puis là je regarde Ak avec un regard de tueur et lui dis... t'as pas faim toi!!!!! Hein!!!!!! Ak me connaissant et sachant que j'allais lui en tenir rigueur pendant des années me dit d'une voie douce qui lui est propre.... Noon caaaa vaaaaa... Bon ben en voila une bonne nouvelle.... Et Manu cet enfoiré qui se prend un cranbeul à 1 euro 60 soit 10.50 fr le bout de gâteau de merde....
Ptain je me souviendrai de cette journée repos!!!! Dorénavant je serai plus méfiant...

Bon je profite de la journée repos pour vous dire ce que je me rappel mais que je n'arrive plus à situer:

Les pattes à Manu excellente mais imbouffable et servie à 22h30 presque au petit déjeuné...
Le barbe à cul des sudistes excellent mais heureusement que j'ai aidé Ak à l'allumer car sinon cela aurait été un barbe cul de parigot fumant et puant...
L'accompagnement de chips pour les grillades sentent quand même le foutage de gueule soit dit en passant... Par contre bien pour le dessert (merci Toche) heureusement que le Ak était pas seul...
Les mouches nous ont fait chier mais qu'est ce qu'elle ont prient dans la gueule les salopes...
Merci à Keros pour sa délicate attention de nous avoir offert des bonbons...
Merci à Maco pour avoir lavée avec amour mes caleçons...
Merci à Takine pour sa gentillesse, pas comme son maître...
Merci à JP pour sa discrétion quand il vient se coucher, aucune fois il m'a réveillé...
Bon les merci c'est pas tout mais il se prépare la journée de jeudi qui est la plus longue et de plus on va chez les Boches...

Alors, à jeudi
 
 
 
La journée de jeudi.... C'est la revanche contre les boches... De plus j'ai peur de rien, vu que je viens de faire refaire ma CI périmée depuis 20 ans...

Pour aller sur le champ de bataille la route n'est point intéressante si ce n'est les champs avec leur bottes de pailles... Je trouve ça joli moi... On arrive à la frontière ou bien sûr il n'y a plus de barrière et on y fait une pause... Il fait chaud bordel de merde... Il y a un bureau de tabac qui nous précise qu'il nous accueille avec le sourire... Ils sont obligés de préciser ce genre de chose les boches... Le Tabac est moins cher car en zone franche et j'en profiterai exceptionnellement pour m'acheter un paquet de Marlboro à 3.40 euros au lieu de 5.50 je crois... Puis aussi un Drum... Vous vous en foutez, mais je raconte ce que je veux...

Allez on trace, on tournera 30 mn dans la grande ville de je ne sais plus car il y avait des travaux se qui déstabiliseront notre grand Zen Chebello... Mais bon on s'en est sorti et c'est pas les boches qui vont nous faire chier...
Le repas au bord du lac sera basique sans l'instinct je dirais plus snack ce qui est super pour mon porte monaie... Je ferai remarquer que l'endroit est plutôt huppé et je me ferai traiter de communiste par Glotton... et dire que le mot communiste est devenue une injure... Je suis pas communiste, je suis idéaliste qui en gros veut dire "un peu con"... je ne rentrerai pas dans le débat avec Glotton car j'ai horreur que l'on se prenne le choux de bruxelle sur ce sujet...

JP nous quitte et Ninou le remplace sur la 748... Puis la journée se passera avec l'épisode de la moto de Toche et du motard secouriste déjà raconté... La journée fut dure car beaucoup de Bitumeurs perdus devant et franchement Chebello n'est pas à blâmer a part pour le coup du resto ou personne l'a vraiment vu partir et lui ne s'est pas demandé pourquoi on était pas là...
Le reste du temps c'est de la responsabilité de ceux qui étaient devant qui fonce alors qu'ils ne savent pas ou ils vont, qui voient une intersection et qui foncent sans arrêter et etc... Perso en Ardéche, j'avais précisé que ceux qui se perdent par leur faute se démerdent et que j'en avait rien à foutre... et du coup on à eu aucune perte et aux intersections on m'attendais Soane et moi...
Chebello il est trop gentil et il n'a pu contenir votre indiscipline... Alors Chebello, ne te reproche rien car c'est nous qui avons fait n'importe quoi ou du moins une partie de nous... Puis tout cela a fait qu'au bout d'un moment certains se sont énervés et j'espère que c'est oublié pour la personne qui en a fait les frais... C'est tombé sur cette personne alors qu'elle avait rien fait et demandé et je persiste à dire que cette personne n'était pas visée personnellement... On va dire que c'est le petit kouacke de la semaine...
Bon ceci dit ce fut quand même une dure balade car on a eu très chaud et c'était la plus longue aussi... Mais que de souvenirs cela nous fera... Au fait, les boches c'est des cons et des fayots, que si tu roules trop vite ils te prennent en photos pour te dénoncer... et du coup au re-passage de la frontière j'avais peur d'avoir un comité d'acceuil pour nous tous... Mais non ils ont pas eu le temps... je pense que l'on a eu chaud sur ce coup... Puis le retour se fera guidé par Kara par des routes assez sympa pour un retour soit disant direct...
Voila pour cette journée, il reste plus que vendredi

Alors à vendredi bande de nazes



Nettoyage de la moto de Personne qui fuit


Ben ça y est nous voila au vendredi et ça sent la fin... Au levé le temps s'annonce vraiment pas super et les Vosges sont bien fidèles à leur réputation... Il fait souvent pas beau et on peu dire malgré le temps que l'on a eu que l'on a eu de la chance... Il pleuvait que le soir... Donc le temps est pas beau mais malgré cela j'ai envie de partir car c'est pas tout les jours que je serai là et de plus je veux profiter à fond du séjour  organisé par la Chebello Family...
Certains ne viendrons pas rouler à mon grand regret comme Maco et Angel...

Bon c'est la sortie ou il faut pas oublier sa combie de pluie... Chose que j'aurai et j'en profite pour remercier Wolf qui me la donné et qui me va impec et qui est surtout de très bonne qualité... La sortie est super et les routes tournes à souhait... JP nous quitte à la première goutte de pluie et nous continuons sans lui quelques kms...
Un arrêt s'impose pour faire l'enfilage des combies à l'abri de grands arbres... C'est sympa ce genre d'aventure car on est tous obligés de s'aider pour les enfiler... C'est une sorte de Partouze...
La pluie faiblissant on repart et cherche un resto... On trouve une pizzaria sympa...
Manu mange dehors et sympathise avec un Mâle local... je le soupçonne d'être gay, là, Manu... Il fait fuir les gonzesses mais attire les mâles.... A vous d'en déduire ce que j'en déduis...
Au moment de payer chacun sa part j'attends que tout le monde paye car je suis un rusé...
Dans mon calcul inconsciemment, si si, j'ai oublié mon désert... Mais pas fou je demande si le compte y est... Est par chance le compte y est alors que je n'ai pas compté mon désert...

Ben voila encore un désert à ouf... Je suis trop fort... J'avais aussi essayé de faire payer une partie de ma pizza à Grononos vue que je lui en avait passer plus de la moitié... Mais en grand radin qu'il est il a rien voulu entendre... Foiré!!!!!!!

Vue le temps, on décide d'écourter la balade car vraiment le temps ne se prête pas à se faire plaisir à rouler...
On rentrera donc assez tôt au gîte et j'ai trouvé cette balade fort sympathique...
Bon par contre je suis de bouffe avec Keros et je n'ai donc pas de temps à perdre à discuter autour des motos de motos... J'ai prévu une salade de riz avec tomates, maïs, thon et je sais plus quoi... Puis rôti de porc piquet à l'ail avec ses patates cuites avec et le dessert sera des yaourts...
Donc, dès que j'arrive et sans aller prendre ma douche je me met à éplucher les patates pour 20 personnes... Kéros est à l'hôtel et doit me rejoindre...
Les patates faites je vais prendre ma douche... Puis me remet au fourneaux... Keros arrive... J'épluche l'ail et lui demande de commencer la salade.... Il faut couper les tomates que je lui dit.... Là, je prend peur car il coupe la tomate la seule qui la touchée par la largeur et de plus sans enlever le pédoncule.... Stoppppppppppppp!!!!!!!!
Je suis inquiet.... Mais pas comme ça Pascal.... et le pédoncule..... Hein quoi.... Ho ptain c'est pas gagné... Je lui montre mais il lui faut presque une minute pour faire une tomate... Bon Pascal, laisse tomber je vais le faire.... fais cuire le riz.... heu oui comment je fais...

Ho ptain!!! mais y a qu'a moi que c'est choses arrives... laisses tomber je vais le faire...

Prépare la sauce vinaigrette.... Tu met quoi dedans la sauce philippe....

Bon.... Il faut que je prenne les choses en mains et puis je veux pas que l'on bouffe à la Manu c'est à dire à 23h00... Pascal, il y a rien de méchant mais je préfère que tu me laisse seul préparer la bouffe... Et toi tu vas mettre le couvert et tu feras la vaisselle.... T'es ok pour faire les choses comme ça... Ok pas de problème philippe.... Ouffffffff....
Je suis seul dans ma cuisine.... C'est pas de la mauvaise volonté de sa part mais Pascal est absolument archi nul en cuisine.... Mais il à d'autre qualité... Donc je prépare tout et serais quand même un peu déçue par la qualité de chauffage du four ce qui donnera pas les patates comme je voulais...

Mais je pense que c'était bon quand même... Je n'oublierais pas de faire de la bouffe à part pour notre chèvre...

Keros remplira bien sa part de travail là ou il est compétent... Pour le désert, la Chebello Family nous fera une surprise en nous apportant de super gâteau...
Puis nous rejoindra à la fin du repas Pseudo de merde que j'arrive jamais à l'écrire... Une chaise pour bébé l'accueillera et on rira bien sur ce coup là....
Au fait, on est passé à table à 20h30 et à 23h00 presque tout le monde était au lit... ça c'est de la gestion!!!!!! Bordel de Merde!!!!!!
Entre temps au fait juste avant de manger, on a chargé les motos et je me suis réfugié dans la cuisine pour pas voir cette scène...
après avoir harcelé Manu pour savoir à quelle heure on partait j'obtiens un 02h30 du matin... Histoire d'éviter les bouchons...
Ben tiens, nous voila déjà le samedi...
Donc départ à 02h30 avec la tête dans le cul quand même... Pour le retour je conduirai beaucoup plus qu'à l'aller... On s'est bien démerdé et on a su éviter les bouchons grâce à radio Fucas...
Juste avant d'arriver on a faillit perdre encore le zx6r....
Arrivé chez Manu, on est accueilli par une charmante demoiselle qui au début n'était pas très souriante mais qui après l'effet de surprise c'est montré fort agréable est sympathique...

Plus qu'a décharger les motos et rentrer à la maison.... Encore 80 bornes avant de me reposer entièrement... Il fait une chaleur de dingue mais c'est notre chaleur à nous et elle est supportable... Par contre le bitumes est carrément fondus et je glisserai de partout... et c'est pas du pipo car Toche qui a fait un bout de route avec moi peu en témoigner.... Il en croyait pas ses yeux alors que lui il n'a glissé aucune fois, juste des dérives...
Bon ben ça y est je suis à la maison est vivant ce qui n'est pas rien quand on part avec les sudistes...

En conclusion je dirais:

Un Énorme merci à la Chello Family
Une grande Joie de vous avoir vu (sauf Glotton)
Une tristesse que Soane soit pas venue (Ça c'est pour la gâterie)
Et puis et puis... Content de l'avoir fait même si ce fut dur pour mon mental.

 

Personne LeCRLePlusMerdiqueLibre


_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 13:01; édité 7 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 11 Aoû 2008, 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

 
Manu
 
 
Vendredi : périple préparatoire
4h pour récupérer JP mais il fait la vaisselle comme ma maman Wink
Parce que le Jp quand il te dit qu'il sera prêt, il faut encore qu'il aille prendre ses affaires au garage d'en bas, et puis faut pas qu'il en oublie alors il vérifie 150 fois... faut dire qu'il va remplir l'ar de la 205 à lui tout seul ! Puis après faut remonter pour garer la voiture, mais chez Jp pour remonter garer la caisse, faut faire 3 km de détours, demi-tours, passage de dunes en béton et tout ça dans une résidence où à tout moment un gamin vicieux et sournois (Jp enfant) peut débouler d'une entrée de bloc en skate et s'encastrer dans le lion de ma calandre...pfffffff.... et Jp comme une balle la dedans...
Puis après c'est pas terminé, faut redescendre (3km dans l'autre sens avec tous les pièges de l'aller), chercher le 748, puis faire 10 bornes en ville par 35° (donc 55° dans ma 205 noire avec chauffage moteur permanent), pour aller dans un quartier paumé ouvrir un local miteux où traîne des merdes, et la remorque de JP, entreposée sur la roue gauche (la pauvre).
A ce moment là tu te demandes si les body buildés du centre de remise en forme d'à côté ils vont pas appeller les keufs, parce que franchement JP torse nu y'a de quoi tenter l'attentat à la pudeur, il a même pas de sous tifs, puis moi le métèque mal rasé un peu trop bronzé, j'inspire pas trop confiance non plus.
Là je file la main pour sortir la remorque et monter la bécane sur la remorque. Jp se chargera du sanglage, tranquille... c'est vrai qu'il fait une chaleur de malade.
Enfin rentré à Villelaure vers 16h, un petit plouf et gaz avec la ducat pour aller chercher le pick-up, puis gaz pour aller chercher la remorque.
En repassant à Villelaure je croise les deux zigotos en moto, et vous savez quoi, et bien notre cher enculé de TOCHE était DEJA en panne de batterie... enfoiré va !

De retour, surprise agréable lorsque je constate que JP est prêt à marier, il sait tenir une maison : il a fait la vaisselle, préparer le barbeuc (réhausse et tout et tout), fait la bouffe, mis le couvert.... cool

Chargement des bécanes jusqu'à la tombée de la nuit
Couchés vers 2h


Samedi : le départ
Finalement vers 9h15
20km après, une sangle cassera, Jp l'avait prévu, c'est normal, c'est le chef, il sait Wink
Je filerai le volant après le casse croute à Personne, ce qui me permettra de faire une sieste salvatrice d'1h qui me permettra de tenir (avec mes vitamines, bien sûrWink) jusqu'à l'arrivée.
A la sortie de l'autoroute un col bien sympa nous accueille pour cette semaine de compétition, histoire de nous mettre dans l'ambiance... on se traîne la teub mais vu la tronche que tire Personne à côté et que je lache la 205, je déciderai sagement nous montrera la suite, de couper un peu et de rester derrière ce casse couilles en Scénic qui se méga-traîne la teub, surtout dans la descente Wink

Arrivée triomphante avec jetée de kawa :
Et là tout les parigots et les autres sont là à nous acclamer tellement la joie de nous revoir déborde, et toche qui klaxonne afin de manifester son émoi, et je klaxonne en coeur, que c'est beau une bande de potes qui se retrouve quand même.... Ohhhhhh, mais tout le monde lève les bras, c'est une standing ovation, non là les gars c'est gentil mais c'est trop, ça nous gène... un coup d'oeil dans le rétro pour voir ce qu'en pense Toche, et là je vois Toche déjà en train de décharger sa bécane.....putain il est vraiment pressé de rouler le con ? Ah non, on perd la kawa, j'avais dit qu'il fallait la laisser en bas Wink

L'histoire de la serviette :
Act 1 : Personne a oublié la sienne, il m'en demande une. Je lui file celle que j'ai prise pour la piscine
Act 2 : Je vais aller à la piscine, mais n'ai plus de serviette de bain, Personne s'en servant de serviette de toilette (faut suivre un peu, merde)
            Sur ce le 'petit' de daniel, me dépassant (ce n'est pas trés dur, accordé) de 15 cm, me propose de m'en prêter une qu'ils ont 'en plus'.
Act 3 : l'échange
           Je propose donc ensuite à Personne de prendre cette serviette propre, la mienne ne l'étant que partiellement, et de rendre la mienne qui malgré son état douteux fera l'affaire pour la piscine
Act 4 : le kiproquo
           Chebello se demandera longtemps si Personne le prend pour un con où s'il est frappé d'amnésie partielle temporaire.

Dimanche : pas tomber, pas tomber.......... pas tombé Wink mais pas loin !

Balade semi touristique avec les bee gees alsaciens en live pour le déjeuner
Une chaleur de fou, humide, moite, TERRIBLE, INSOUTENABLE, je m'exilerai pour le repas et un otoctone m'invitera à sa table, à l'ombre (y'à même du soleil)

Philippe commence à glisser et nous le fait savoir

Et moi aussi : Le freinage n°1
Ayant décidé d'aller rouler devant avec Kara (qui est le seul à mettre du rythme ce jour), nous enroulons rapidement sans forcer, et forcément je roule trop près. Soudain, Kara ayant mal lu une courbe freine violemment, et je répercute derrière mais avec un peu plus de violence puisque plus tard... Et là je commence à comprendre ce que les mecs veulent dire lorsqu'ils parlent de mettre la bécane en glisse en travers ! La moto part des 2 roues en glisse et penche d'un côté, je rattrape, ça part de l'autre, toujours en glissant, je pose un pied, je dose le freinage av/ar et lutte pour la tenir, je vois cet enfoiré de Kara qui regarde quel résultat produit son pilotage... OUF ! ratrappée... mais cela donne le ton de la compétition, avant même de commencer ils essayent de me refaire le coup de l'Ardéchoise II ces enfoirés de parigot.... ils varient un peu la technique, mais ils m'auront pas, pas aujourd'hui Wink


Lundi : day 1
Déposé tout le monde
Grosse angoisse au début du duo avec AK, pas de sa faute, mais une vieille peur des descentes qui a ressurgit ... respirer à fond, fermer les yeux, regarder ailleurs,
j'ai tout essayé, puis c'est passé... Au bout d'un moment j'avais presque envie de le motiver un peu pour qu'il mette du gaz, mais je me suis abstenu Wink


Mardi : day 2
Déposé tout le monde
 

 
Pas doubler !

 
Mecredi : Repos
Le Joint Spy provençal, à l'huile d'olive con !
Je ne me souviens plus qui a eu l'idée, mais nous étions une petite dizaine au petit dèj, le jour de repos. Et là est venu l'éclair de génie, mettons de l'huile sur le fourreau de Personne, et je rajouterai : non, pas le réparé, l'autre
Après de longs efforts nous arrivons à attirer Personne vers sa brêle et JP attirera son attention sur la nouvelle fuite : affolement de Personne, cris, gémissements, gesticulations, devant l'ampleur du pré-malaise (pensez en plus qu'il va falloir ressortir 60€), JP lachera assez vite, en gouttant un peu d'huile sur le bout de son doigt : "c'est même de l'huile d'olive".... et là j'ai commencé à choper un fou rire qui m'obligera pour rester discret à me cacher dans les bottes de paille.... et Personne qui ne capte même pas et qui continue.... Et JP : "Cela voudrait dire qu'ils t'on mis de l'huile d'olive dans la fourche ?".....Et là j'ai éclaté de rire, j'en pouvais plus.

Je passerai ensuite le reste de l'après midi enfermé dans la Piscine sous un orage terrible, à me rendre sourd. Quand je vous dis qu'ils m'en veulent, c'est sûr Wink

Jeudi : day 3
Déposé tout le monde
Allemagne, la beumeu est chez elle et ça se sent, elle doit faire au moins 60ch aujourd'hui...
Un Malade en ZX9R, tête, mains, et pieds nus !!! à faire des roues AR pour sauter les trottoirs et partir comme un fou, sur la roue AR tjrs... sont pas biens ces Allemands quand même, on a l'air de quoi nous après à se trainer la teub en cuir de la tête au pied ? Bon au moins il aura dépanné la batterie de toche qui non content de profiter des sorties pour faire son entretien choisit le jour ou il fait trop chaud, on est trop loin, trop fatigués... et nous fait tous attendre des heures dans un bagdad café à l'Allemande... inoubliable

Coup de gueule de kara, l'a pas pris ses pillules apparemment aujourd'hui et ça s'entend, enfin je suis arrivé à la fin j'ai raté le début, du coup j'ai mis mon coup de gueule à moi, GAZZZZZZZZZZ, mais sont pas joueurs, suivent pas ;-(
Ninou et AK pointeront finalement le bout de leur nez, et histoire d'assurer un peu le spectacle je leur ferai un superbe tout droit (sur 10m, blocage des 2 roues, balancement de la bécane à droite, à gauche, la rembarde qui se rapproche.... enfin rien de bien exceptionnel mais je suis pas trop en forme Wink) Sur ce Ninou arrive et hausse les sourcils, me demande si ça va, AK de même, et moi : "Ca vous a plus ? c'est exactement ce que je voulais faire Wink Allez on y va ?" et 1ere et GAZZZZZZZZZ...... faut pas s'arrêter après des trucs comme ça, puis comme j'ai dit, même pas peur (c'est ça qui fait peur Wink)
Mais n'étant plus un jeune con (je suis moins-jeune plus-con), et me rendant compte que si j'ai pas vu le virage c'est pas normal, je décide de laisser Ninou ouvrir ce qui me permettra de finir la balade sain et sauf Wink

 
Vendredi : day 4
Déposé tout le monde
Pluie : je sauverai l'honneur des sudistes en étant le seul représentant dans le groupe de tête sous la pluie Wink
Puis avec Ninou nous nous rendront compte que le grip est là malgré le mouillé, nous mettrons donc un peu plus de gaz en enroulant gentiment pour rentrer.

Balade avec René et sa 350 Imola
En arrivant au gîte René se prépare à faire un tour avec sa petite Guzzi de 83. Gromono et myself décidons de l'accompagner. Nous ferons finalement 60km, René finissant sur 1 patte, par solidarité avec mon bm sans doute Wink

Samedi : le retour
Le départ à 2h15
se fera finalement à 2h32
Vers 700 km on a commencé à perdre la kawa, classique, on sait maintenant que ça tient 700 km une kawa sur remorque, notez bien Wink
Arrivée à 13h30, fait chaud ! on est mort, heureusement la gardienne des lieux nous fera une salade de tomates du jardin qui redonnera assez d'énergie à toute la bande pour repartir chez eux (ENFIN, j'en peux plus de les avoir sur le dos pim pam poum Wink)


Ca y est la Vosgienne est finie, c'était vraiment chouette, et pour avoir testé, les sorties nationales, faites les entières, ne partez pas dès le 1er jour Wink 

 
MERCI AUX CHEBELLI (en italien le o fait i au pluriel) pour cette SUPER SEMAINE que nous avons tous passé DANS LA BONNE HUMEUR BORDEL ! Wink
 
 

_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 12:12; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 12 Aoû 2008, 13:37    Sujet du message: Répondre en citant

 
748R
 
Pour moi, cette Vosgienne II a commencé dans l'angoisse avec une course contre la montre.
 
Une dizaine de jours avant le départ avec la Polo.
Mardi 15 juillet :
Remise en marche de la Polo et p'tites vérifs traditionnelles avant le départ et KEUSSPASSTIL, la voilà qui ne veut pas démarrer.
Vendredi 18 :
Pour faire court, un pote mécano qui ne pouvait pas passer avant vient faire un premier diagnostic des fois que ce ne serait pas grand chose. Il vérifie donc l'essentiel et reste bloqué sur l'alarme.
Samedi 19 :
OK, on va  voir l'alarme, celui qui me l'a instalé il y a 16 ans vient à domicile la schinter (t'as maté le SAV ???), elle ne démarre toujours pas pour autant; il m'enmène chez un pote mécano à lui qui devrait théoriquement pouvoir faire quelque chose, ce dernier accepte qu'on lui apporte la caisse, mais ne pourra la regarder que mardi.
Dimanche 20 :
Avec Riva, on remorque la Polo au garage.
Mardi 22 :
Je passe voir le mécano en fin de matinée, il me dit qu'il  faudrait avoir une bobine pour vérifier que ce n'est que ça  (selon lui). Gaazzzz avec la CB, je fais 3 casses et en trouve une, mais rien n'y fait, et ce mécano n'est pas outillé pour faire de plus amples investigations, d'autres ne peuvent pas s'engager à prendre la caisse mercredi et la rendre vendredi soir. C'est cuit pour la Polo sur ce coup.
 
Heureusement il y a Manu et son stock de solutions, véhicules, aller et retours, bref surtout  sa bonne volonté et sa bonne humeur apte à remonter le moral du plus dépressif des dépressifs, ça va donc le faire avec la 205 Mazout !
 
 
 
Vendredi - le p'tit Rosé.
Manu passe donc me prendre vers midi trente avec la 205 Mazout, on va chercher la remorque et direction Villelaure.
En chemin, on a grignoté quelques agapes issues de la boulangerie d'en bas de chez moi, il  fait chaud, on est déjà fatigué (surtout  moi !), il fait soif ... Et comme je rêvais d'un p'tit rosé bien frais, Manu m'en sors un, un vrai jus de fruit, du genre qui te redonne de l'énergie.
Du coup aprés avoir récupéré un peu, il repart à l'attaque (va  chercher Pick Up et remoque), quant à moi, je m'occupe du repas du soir, quelques courses, etc ...
Toche et Personne arrivent pendant que Manu est toujours en courses, moi, j'ai fini de préparer la tambouille, y aura plus qu'à  faire le feu le moment venu.C'est  Toche qui s'en chargera.
Le maître des lieux se pointe finalement, on charge les motos et les affaires avant la  nuit et on passe à table.
 
Il reste un fond de bouteille de ce fameux coteau d'Aix rosé que je fais gouter à nos 2 convives à grand regrêts bien qu'il reste des cartouches mais d'une autre provenance (elle y passera aussi la pauvrette ...).
Une journée agitée, mais une soirée bien agréable, nous voilà fin prêts pour un départ matinal, comme prévu vers 07h00 demain matin.
 
 
 
Samedi - le voyage.
En fait de départ matinal, on va démarrer avec quelques heures de retard (suivant la bonne ou mauvaise foi de chacun, moi, j'ai pas de montre), ce qui ne changera rien au Road Book, mais bousculera un peu le Timing.
Mais rien de spécial, hormis quelques bouchons relativement acceptables (surtout quand on a fait la première Espagnole, on est blindé disons).
En arrivant au Gîte, sauvé par les explications d'AK qui nous déconseille fortement d'aller visiter les infrastructures sportives et le cimetière de Plaifaing (prononcer plainfaingue, comme congue) contrairement à ce que nous engage à faire le RB d'un certain Pantagruel de Pont-à-Mousson, la Kawa de Toche manque se faire la malle ; j'ai rarement vu quelqu'un courir aussi vite en agitant les bras dans toutes les directions en criant "Arrete arrete, ma moto, ma moto !!"
Pathétique sur le moment et comique rétrospectivement, d'autant que celà s'est bien terminé.
Je repense à un petit moment plus tôt sur la route quand Toche me disait
- Manu roule trop vite.
- Ah tu trouve ?
- Non, mais ma moto a bougé.
- j'trouve qu'elle ne bouge pas ... regardes ...
- J'te dis qu'elle a bougé.
- P't'être mais là, elle ne bouge plus en tous cas.
...
- Ah oui, elle ne bouge pas ...
Me répondit-il alors dubitativement, mais en pensant comme l'autre qui pensait que la  Terre tournait, que sa moto avait quand même bougé ...
Et probablement qu'elle avait bougé en fait !
 
Le  soir, Kara flingue 3 mouches d'un coup à mains nues avec une technique imparable, je suis sur le cul.
 
 
 
Dimanche - repos et graissage de chaine.
Tout est dans le titre pour ma part.
Concernant la p'tite bouffe à Bergheim, les autres l'ont racontée.
Ah  oui, la chaleur ...
Oui, il fait chaud, mais pas le même chaud que chez nous dans le Sud Est, un chaud lourd, sans air, sans vent, c'qui fait qu'à 30 ou 35°C (à l'ombre, j'te raconte pas sans ombre) égal au compteur , tu crèves de chaud en Alsace alors que t'es bien dans le Sud avec une p'tite bise comprise entre 30 et 65 km/h.
Arf, m'enfin !!!
Pis la bouffe, la musique, la Tromph en rade, bref  tout a été dit, le décor est planté, on est  bien en zone occupée ..
 
 
 
Lundi - bof ...
Aprés le premier col de la journée ousske j'ai pas vu grand monde dans mes rétros Wink, chuis pas en grande forme,  tout de même.
Repas dans cette Trattoria étrange, étonnante dans cette région, j'avais envie de demander s'il y avait des pizzas à la choucroute, juste pour le Fun, mais le Fun ne semble pas être l'apanage de la maison, et quand je vois le mal qu'à Kara pour commander un truc normal qu'est dans la carte,  je m'abstient.
Pour couroner le tout, je prends une salade exotique des Iles d'inspiration plus ou moins  créole, ananas, maïs, etc ... tant qu'à faire dans l'exotisme, hein ...
Aprés la bouffe, retour au gîte avec Personne qui ne veut plus rouler avec son joint spy qui  fuit maintenant comme une fontaine (il n'a pas l'habitude, le pauvre ..).
 
- Oui, ça va on est bien installés. (c'est Personne qui est au téléphone avec Soane dans notre  chambre).
...
- Chuis avec Jipé, il ronfle, mais avec les boules quies, ça va.
...
- Oh tu sais, le pauvre, ça va comme ça, il a mal aux hanches, il a des aigreurs d'estomac.
...
Hé oui, il vieillit ...
...
etc ...
 
Il oublie de lui dire que je suis de plus en plus sourd pour compléter le tableau !
 
Le soir, le clan Chebello nous sort une médecine locale au nom  imprononçable, mais qui fait plus de 50°. C'est bon, ça n'arrache pas, ça a même un gout licoreux au départ. Quand ça  arrive, ça renvoit tout de même des informations, mais trés gentillement.
En plus, ça  flambe en emétant une jolie petite flame bleue dans la nuit.
Je fais une petite cure express pour rester dans le ton local ... et pour me consoler de cette trés moyenne journée.
 
 
 
Mardi - repos
Chuis pas vraiment bien.
Si ça se trouve, je rejoindrai les copains pour la bouffe.
Personne et Kara vont faire réparer leurs motos, je trainasse dans le gîte et aux abords.
Dehors, j'assiste à une scène irréaliste, je vois un moineau carnivore flinguer et dévorer une sorte de variété mutante de libéllule/sauterelle.
 
 
Voilà ce qu'il reste d'une libellule quand un
moineau carnivore mutant
(oui lui aussi) en a fini avec elle !
 
Je soupçonne les zombis du lugubre manoir d'en face de se livrer à des expériences pas trés catholiques, d'ailleurs, la nuit, il y a de drôles de bruits dans le coin.
L'aprés midi, je tente une sieste pour récupérer un peu, mais une bataille à mort contre les mouches (mutantes elles ausi à tous les coups) aura transformé cette sieste en cauchemard.
 
Je mets moi même une technique au point pour les flinguer efficacement, mais il  faut une  tong. Mais ça marche, je parviens également à en atomiser 3 d'un coup, record égalé.
Du  coup, je flingue quasiment toutes les mouches de la chambre, il y a  bien une quinzaine de cadavres qui jonchent le sol, je les  regroupe en un petit tas en attendant de les ramasser.
 
 
 
Mercredi - repas
J'ai choisi de faire le repas le jour de repos parce que j'aime bien prendre mon temps pour  faire la bouffe.
Glotton et Mako sont un peu mis à contribution, la tronche du Glotton quand je lui  demande de couper en 4 les tomates cerise restera à jamais gravé dans ma mémoire, un grand moment. Par la suite, ils s'occuperont de mettre la table, du dessert, la plonge, bref, chaque tache étant finalement bien répartie, cette journée de corvée fut un vrai plaisir  d'autant que j'arrive enfin à récupérer un peu  (récupérer de quoi ? je ne le saurai jamais par contre !).
Désolé, Antoine, y avait pas de rab, et pourtant j'avais calculé de bonnes platées que certains n'ont pas fini d'ailleurs (le clébard de service s'est régalé toute la semaine, au fait !).
'Tain, l'Antoine, c'est bien le digne fils de son père, un vrai aspirateur de tambouille !!
 
Le soir, il y a des cadavres de mouches partout dans la chambre, Personne a dû foutre un coup de pied dans mon petit tas de maccabs ...
 
 
 
Jeudi - encore une 1/2 journée
Aujourd'hui, c'est l'Allemagne.
Le plan c'est d'y arriver tôt , de razer tout sur notre passage, de passer en Hollande, tout  bruler et dormir à Moscou.
Je suis un peu plus en forme, d'ailleurs je ferai podium dans les deux seules spéciales de la matinée.
Repas "le plus loin possible" dans une barrraKe échapée du stalag 13 prés du lac en question.
Je mange léger ...
L'aprèm je passe la moto à Ninou qui  nous a rejoint en caisse pour le repas avec le reste  du clan Chebello, je prendrai son relais pour rentrer au QG dans la Mini.
Je louperai ainsi hélas l'épisode du mécano aux pieds nus, un grand moment à ce que l'on m'a dit, mais tant pis !
Toujours est-il que la panne de la Kawa de Toche nous a empéché de reconquérir l'Europe nos troupes de choc n'ayant pas le temps de terminer la mission ...
 
 
 
Vendredi - cette fois ci, je roule !
Nous n'avons qu'une petite journée en vue, 200 et quelques kms, je devrais y arriver et c'est le coeur plein de joie et d'entrain que je prends le départ.
Cependant, le ciel semble plus menaçant que d'habitude, on n'a pas encore pris la pluie, ce qui n'est statistiquement pas normal dans le coin et dans le journal, il en est bien question pour ce jour.
Je préviens donc ta troupe qu'à la moindre goutte de flotte, j'opère un replis tratégique.
Ca va à peu prés bien, je passe même en  tête un bon moment dès le départ QUANTOUTAKOU au bout d'un p'tit moment, ça  recommence à gargouiller, je fais signe de passer à tout le monde ...
Petit stop glou glou que je demande d'anticiper histoire d'avaler une oxyboldine (j'en ai plus  consommé cette semaine là que de toute ma  vie !!).
Ca va de nouveau aprés cette pause, je suis même Manu dans une descente de la mort qui  tue sur son terrain de prédilection, une route à chèvre, la 748 sait s'adapter si on le lui demande trés gentillement et si on fait un gros effort, mais ça fonctionne. Au bout d'un moment, je rends tout de même la main et fais signe à Ninou qu'est derrière de prendre le relais avec la Multi de Chebello qu'est tout de même plus en phase avec ce genre de route.
Le TT avec la 748, c'est rigolo, mais ça va un moment, sans plus Wink.
Nous v'la qui repassons vers le Gîte aux alentours de midi quand les premières gouttes  viennent nous agresser ; donc, comme promis, je rentre, les autres continuent, je prendrai la pluie à partir de là et jusqu'en haut du col du Bonhomme et sècherai dans la descente, puis serai de nouveau accueilli par la pluie une fois arrivé au gîte.
Les autres aussi prendront la pluie, bien sûr !
Repas avec Pascale, Antoine et Raphael et les mouches.
 
 
Les mouches sont tes amies
 
En rentrant, je suis passé par la boulangerie du coin me prendre 3 spécialite locales et Pascale a eu la même idée pour donner la béquée à ses chiards. Ben dans le genre, la tambouille locale ne vaut pas les tourtes de Pascale ou les petites crèpes d 'Angel, y a pas photo. Heureusement, il y a l'aspirateur de tambouille qu'est la pour pas en laisser une miette  aux mouches.
Aprés midi, papa et maman Glotton/Maco  emmènents les enfants Toche et 748R se promener à Kaysersberg. Glotton incrimine le turbo de sa caisse pour justifier qu'on se traine. Village hyper touristique, trés joli avec des cartes alléchantes aux devantures des restaurants, on visite, on va on vient, on fait les touristes, on va voir un souffleur de verre,  c'est toujours aussi magique pour moi, ce genre de job ... Petite halte dans un restau de dépannage, les autres ne servant plus à cette heure là, je m'envoie une Xième oxyblodine pendant que les autres carburent au Riesling et à la spécialité locale, la tarte flambée, je  trempe tout de même mes lèvres dans le breuvage sacré, et nom de Diou, on n'en a pas du  comme ça par chez  nous, le bon, ils ne doivent pas l'exporter, le truc est  tout simplement un nectar de premier ordre, alors que dans la production locale, ça ne doit être que du "moyen",  qu'est-ce que ça doit être le "vraiment  bon" ???
Enfoirés  d'Alasaciens !
 
Le soir, tous les participants à cette Vosgienne II sont présents, les titulaires, ceux qui n'ont pu être que de passage, ceux qui ne feront qu'une escale, dernier repas dans la bonne humeur.
Au fait, les repas, ça devient de la balle chez les Bitumeurs, félicitations à tout le monde.
 
 
 
Samedi - retour dans le paté
Pour éviter les bouchons annoncés des grandes descentes et remontées de fin de week end du mois d'Aout,  nous décidons de mettre les voiles dans la  nuit, mais aprés un petit somme de 2h00, ce qui aura pour effet de finir par m'achever, car autant si je ne me couche pas, je  peux "durer longtemps", autant, si je m'endors, c'est un trés mauvais plan que s'essayer de me réveiller avant 7 à 9 heures.
Et ça n'a pas loupé : une heure pour m'endormir, comme  d'hab, une heure de bon sommeil et Drrrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing, le  réveil !
Résultat, je ferai toute la descente dans le paté, je ne pourrai conduire qu'une heure ou deux, me rappelle plus, juste le temps que Tochinouninou récupère et  nous ramène à bon port.
Arrivé à 13h30, voir la suite plus haut dans le CR de Manu.
 
 
 
Une excellente semaine malgré mes problèmes de santé de vieux,
que des bon souvenirs au final, ceci est l'essentiel.
Merci au clan Chebello
pour cette organisation de main de maitre,
et à vous tous pour la bonne humeur,  toujours de mise chez les Bitumeurs Wink !

_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 12:36; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 14 Aoû 2008, 08:53    Sujet du message: Répondre en citant

 
Keros

Samedi 26 Juillet
-----------------
Départ de la région parisienne par autoroute pour ne pas perdre les bonnes habitudes jusqu'à Troyes, soit moins de 200 bornes, puis route nationale et départementale, lassante par moments du au tracè rectiligne.

Un arrêt bouffe à bourbonne, dans un resto avec télé, ou siègent quelques personnes agées pour me tenir compagnie. Quelle chaleur, alors que quelques heures je grelotais en quittant le Nord.
Douche aux environs de Remiremont, et je décide de bifurquer par la départementale D417 pour rejoindre Gerardmer, le ciel s'éclaircit, la récompense est offerte avec un bitume sinueux et du meilleur accueil possible.

J'arrive vers les 16h à l'hôtel Les Auvernelles par la D23, Le Valtin, petite reconnaissance du road-book qui nous sera proposé dès lundi. Petite auberge agréable, chambre avec vue sur versant montagneux et verdoyant. Douche puis direction le gîte Le sequoia ou le gros du troupeau des bitumeurs est déjà présent.

Ninou a hérité du beau speed-triple du Glotton, couleur genre orange du plus bel effet. Val donne du côté "sensationnel" en faisant admirer les belles bouloches tout en relief de son pneu arrière, le ton est donné. Gromon raconte son périple imposant, le point de départ étant la Haute-loire, Kara toujours en 998, AK a fait chauffer la gomme depuis Marseille, après une halte chez Etienne, et se targue d'avoir emprunté seulement 20 bornes d'autoroute. Daniel, Pascale, et leurs enfants profitent de la piscine. Daniel a eu le flair pour dégoter ce gîte de toute beauté, coincé au fond d'une vallée, au goût de cadre champêtre.


Vers les 20h, arrivée de l'équipée sauvage composée de quelques sudistes et pas des moindres : JP, Manu, Toche et Personne, motos et bonhommes étant répartis dans pick-up, 205 et remorques. Arrivée tonitruante, Toche s'éjectant de la 205 avec vivacité pour rattraper son zx-6r qui entamait une prise d'angle (peut-être pour impressionner AK) sans le pilote. Par bonheur, la catastrophe a été évitée de justesse. Constat que Personne est en hornet et n'a pas fait la transition vers kawa, tel qu'il le laissait supposer sur le forum.

Pendant que le déremoquage des motos battait son plein, Pascale qui avait une petite soif, faisait un rappel programmé cycliquement par période de 5 mn, destiné à ce que la troupe bitumeuse prenne l'apéritif, ce qui fût fait vers les 21h, heure à laquelle tous les partipants à la Vosgienne II étaient présents.

Premier repas très délicieux, agrémenté de tourte avec salade, harmonieusement préparé par Pascale et son fils le plus grand Antoine, belle initiative artistique, exprimée par des symboliques dessinées sur les tourtes. Pour la prochaine Vosgienne, je commande une moto dessinée sur ma part de tourte.
Quant au dessert, pas des portions de lopettes, des bananes cueillies personnellement par Antoine dans son bananier personnel, enrobées de chocolat.


Dimanche 27 juillet
-------------------
Dimanche matin, soleil suivi d'un temps couvert et quelques gouttes.

Les ateliers mécaniques sont déjà en pleine activité, grande tradition bitumeuse, surtout celui du team Ducati, JP prodédant à un astiquage de jantes (dont il a le secret), suivi peu à près d'un astiquage de mocassins de compétition tout juste rechappé pour la Vosgienne.

Cà discutaille, mendant que Val et Kara font joujou avec les hauts fourneaux, puis l'ensoleillement s'installant progressivement, une petite balade est décidée, le but étant de déjeuner à la fête du vin de Berghein. La journée de qualification nous offre le premier contact avec le bitume vosgien, en compagnie du soleil, sous un ciel bleu clair et aussi translucide que de l'eau, et ben çà le fait.
Arrivé à Berghein, petit village, flanqué de versants où sont accrochés des vignobles, source de vins blancs. Ambiance bon enfant, trio musical (parfois 4 quand Personne les accompagnait du son mélodieux de sa voie) donnant dans le répertoire campagnard. Des allemands vêtus de costumes folkloriques participaient également à l'animation de la fête. Tarte flambée préparée par des cuisiniers-motards du club de moto de Berhgein , bien délicieuse, sous une chaleur toride, accablante pour beaucoup d'entre nous y compris les marseillais à se demander s'il fait si chaud dans le Sud, mais ces conditions sont préférables à quelques gouttes d'eau.

 

Les  Vosges, sa Faune, sa Flore, son Eau ...


On prends le chemin du retour, Daniel nous informant des étapes de Saintes-Marie-aux-mines et du col du Bonhomme.

Manu, grand manitou de la prémonition, avait annoncé  clairement que 13 bécanes çà ne portait pas chance, et ben les événements ont frappés la journée de qualif. Outre Kara, dont le rupteur se déclenchait à 5500 tours, le speed-triple chevauché par Ninou, connut quelques soucis d'alimentation en essence.
Maco, Glotton et Ninou montèrent la garde, le temps d'aller chercher une remorque pour ramener la  Triumph à bon port.

Après le passage du col du bonhomme, le groupe s'était un peu disloqué, suite à un arrêt, à l'instant du départ, ceux qui ne sont pas partis immédiatement n'ayant pas vus tournés à droite ceux qui étaient partis précipitemment, n'ont pu être récupérés par Daniel ayant fait demi-tour, car ils avaient empruntés un parcours différent. JP réclama un briefing en urgence au gîte afin de clarifier la situation. Quelques coups de bâton en prévision à distribuer.

Dans une portion montante, positionné derrière AK (Kawa on roule en groupe), j'ai fait un truc que je n'aurais jamais osé tenter avec mon 500-cb, c'est instrumenter une stratégie de dépassement sur le sur-puissant zrx-1200. Mission réussie, bien calé sur la moto, pour éviter qu'un gros courant d'air me déstabilise, mais efforts inutiles.
A l'arrêt suivant, j'ai du relativiser la réussite de cet exploit éphémère, AK m'avouant que l'état du bitume lui laissait supposer l'existence de gravillons et qu'il était passé en mode soft.

Le soir  regroupé sur la terasse du gîte, Pascale après des années de d'enquêtes, a réussi à trouver une bouteille de "Freinzheinzstuhl", dont la particularité, une fois le verre rempli, est d'enfammer le redoutable alcool, dont les conséquences sont de cristalliser le sucre qui tombe en chute libre au fond du verre. Pascale nous assurant que cette manipulation produite dans un verre évasé et transparent offre un spectacle de toute beauté.

Bonne journée pour Kara qui vient de gagner plus de bourrins, le rupteur acceptant de travailler plus pour se déclencher à 7000 trs/mn. Travailler plus, pour gagner plus, çà marche en moto.


Lundi 28 juillet
----------------
Que je ne constate, AK et Glotton sur le zrx : AK, trop fort, Glotton sur selle passager en tant que handicap.
Ma première réaction est d'adresser mes salutations au Comité d'organisation, de prendre l'initiative, devant la supprématie du zrx, de lui soumettre un handicap, en prenant le Glotton en tant que passager, pour que tout le monde ait une chance équitable au jeu de l'arsouilleur en vadrouille.
En fait cette situation saugrenue, est due à la défaillance du Speed-triple.
Des mauvaises langues diront que la triumph pilotée par Ninou commençait à se rapprocher du tuono et que le Glotton  aurait installer un système de télécommande à distance de la pompe à essence. Enfin avec les bitumeurs, faut-être vigilant avec les histoires, surtout vu l'imposante tribu sudiste.

Départ à 10h, programme annoncé : "Le sud".

Après un arrêt pour se regrouper, Philippe nous racontera ses émotions ressenties lors d'une glissade de l'avant suite à un pneu huilé par une fuite du joint-spi.

Masevaux : Repas, chaleur écrasante, JP rejoindra le resto en moto, qu'il prendra le soin de la garer à l'ombre.

Après le repas, Philippe nous abandonnera et accompahné de JP, il rentrera au gîte par mesure de prudence.

Markstein : étape boisson, petite station de ski de moyenne altitude, nous accueillera à 2 reprises pour nous désaltérer.

Le soir Manu et Gromono, attelés aux fourneaux, nous proposerons des pâtes que quelques uns d'entres nous avaient déjà pris goût au repas de midi, mais accompagné d'une sauce made in JP,, l'assiette sera avalée sans problème.

La fin de la journée sera clôturée par ce rituel devenu classique, c'est la potion magique mise à disposition par Pascale, une bouteille de mirabelles sauvages, le degré d'alcool étant de 32°, la substance liquide n'irritera même pas la gorge.

Une des potions magiques de Bella...


Mardi 29 juillet
----------------
La journée de mardi, nous voilà partis vers le grand Nord qui nous amènera tout près de Saverne, vers Strasbourg.

Arrêt regroupement, la Buell étant chevauchée par Ninou, pilote-essayeur des bitumeurs, exhalera quelques bouffées de chaleur, en apparence du liquide évacué par un tuyau malencontreuseme,t placé au dessus du ventilateur arrière.

Quelques kms avant Saverne, point de rendez-vous avec René, dont l'attelage remorqué était composé de son flat twin et d'une petite moto de type "Collector", preuve d'une opération déménagement en cours. René nous conduira au restaurant pour le repas de midi, dont le dessert "Forêt noire" laissera des souvenirs culinaires de plein régal.

Des virolos, encore des virolos et toujours des virolos pour notre plus grand bonheur.

Dans la grande tradition bitumeuse, il se passe toujoursun événement et c'est Gromono qui avait décidé de jouer le rôle de l'animateur de service.
Lors d'une pause essence, le pneu arrière du bandit 1200 était perforé par une vis. La réparation réussie après la pose de la 2éme mèche, la première s'étant évaporée après que l'illusionniste Le Glotton suite à une introduction trop poussée l'ait trop enfoncée, nous avons repris la route.

Après quelques kms, on se devait se rendre à l'évidence, et je cite les propos de Daniel "que Gromono n'y mettait pas du tout du sien", la réparation avait échouée. Une 3ème mèche + bombe anti-crevaison + aide de gonflage à l'aide d'un compresseur prêté gracieusement par la gentille propriétaire d'une maison se trouvant à proximité. L'histoire ne dira pas si Gromono a du payer de sa personne pour le prêt du matériel.

A midi Philippe nous rejoindra avec la banane, son joint-spi ayant été réparé et le retour sera effectué avec un Philou chaud bouillant.

La journée sera récompensée par des grillades préparées par Toche et AK, l'excès de braise servira de réchauffe-fesse au Glotton.


Mercredi 30 juillet
-------------------
Journée de repos ou chacun aménage son planning tel qu'il le désire.

La petite blague matinale, c'est Philippe qui en a fait les frais, en constatant que son joint-spi côté droit (le gauche avait été réparé la veille) rissolait un léger film d'huile, ce qui fit bondir l'intéressé, bien que JP ne cessait de lui rabacher que la substance avait un goût d'huile d'olive. Mis au courant de la supercherie, Philippe nous traita de beaux enculés, les termes étant bien adaptés à la situation.

Colmar sera visité, pour ma part direction le lac de Longemer pour une baignade improvisée, qui se tranformera en attente de soleil à l'abri de la pluie sous un arbre durant 3 heures. Une escapade vers le col de La Schulcht se fera dans une ambiance identique pluvieuse. Une sortie écourtée à 25 kms sans regrets, en regard des conditions climatiques.

Le soleil c'est dans l'assiette que nous le découvrirons, vu la qualité du repas offert par Maco, JP et Le Glotton, dont une salade composée digne d'être affichée au menu d'un restaurant renommé.

Après avoir visité le CDVH (Confiserie Des Voshes Hautes), j'avais apporté quelques friandises de la région.


Jeudi 1er août
--------------
Grand périple pour cette journée de jeudi, la tribu bitumeuse s'exportant dans les terres teutonnes.

Journées à péripéties dues à quelques égarements du troupeau à 2 roues que nous formions, effacé par l'endroit sublime du cadre de Titisee, son plan d'eau verdoyant et touristique.

Ensuite c'est la kawa de Toche qui malgré quelques poussettes énergiques refusait de rouler sur le bitume allemand. Une pointure locale qui s'adonnait à la mécanique au fond d'un garage, apportait une batterie qui mettait fin au supplice, mais dont la véritable spécialité était le saut de trottoir et le wheeling, pieds nus, tea-short, et en zx-9r. Quand AK nous racontait que le zx-9r n'était pas maniable, et ben le modèle allemand ne devait pas être identique.

Personne a pu apprendre qu'en Allemagne, on pisse dans les toilettes et on demande la clé. En effet, notre ami Philippe avait tenté une petite pissette sauvage made in France, mais 3 clients attablés l'ont réprimandés à la sauce teutonne.

Après la réparation de la kawa, le groupe s'est encore disloqué et le retour se fera en 2 groupes.

Le soir maître René oeuvrait dans "Tartes flambées à domicile", alors méfiance si vous passez commande, ya livraison du four et la tarte est fabriquée en live. Un vrai régal, sans parler de la tarte aux pommes, merci René c'était super sympa.


Vendredi 2 août
---------------
Dernier jour, petite balade, humide ou les parisiens se sont régalés.

Le soir chargement des remorques, et les sudistes nous ont montré leur sens du bricolage.


Samedi 3 août
-------------
Descente vers le Sud en compagnie d'AK et de Djeckler, étant le guide je merdais dès le départ pour rejoindre La Bresse en empruntant un raccourci tout-terrain.

Ensuite AK a pris la tête à bon rythme, le choix des petites routes nous a fait tourner en rond quelques fois et après avoir échoué pour trouver un bungalow dans un camping, on fit halte dans un hôtel Logis de France, fort convenable.

Le repas fût pris dans une fête locale, et de bonne heure tout le monde a été se coucher.

Fatigue, moto parterre, après un arrêt d'AK, j'entrepris un franchissement de trottoir, mais n'étant ni pieds-nus, ni allemand, ni en zx-9r, la moto a chuté et moi aussi, mais sans dégâts.


CONCLUSION
-----------------
Un grand merci à Daniel, pour l'organisation de cette Vosgienne II, qui fut d'un grand cru, cette  terre vosgienne représente un environnement idéal pour la bécane. Une attention pour Pascale et les enfants de nous avoir supporté durant une semaine et grand V à tous pour votre esprit convivial.

V+


_________________
Les Animateurs

Dernière édition par Les Animateurs le 01 Sep 2008, 13:17; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 27 Aoû 2008, 08:00    Sujet du message: Répondre en citant

Bella
 
De cette aventure vosgienne, je retiendrai :
- le niveau gastronomique atteint dans les repas préparés chaque soir (le jambon kivabien apporté tout exprès par Gromono, les pâtes de Manu, son coulis de tomates et ses confiotes  maison, le repas pantagruélique de JiPé, les farçous d'Angel (j'ai repris la recette !), les tartes flambées de René, etc...). Un gros regret : j'ai certainement loupé le meilleur bbq du monde lorsque j'ai dû rentrer à la maison pour l'opération "sauvez Ninette"
- qu'il faut éviter de faire manger trop tard mes enfants, sinon, ils engouffrent encore plus que d'habitude
- "Oh putaing ! il a foutu le feu à la flotte, le cong !" dit par un JiPé hilare qui a réussi à enflammer la table détrempée de pluie de la terrasse, en y renversant malencontreusement un peu de son Friesengeist...
- mes rb préférés ont bien été appréciés, et ça, ça fait très plaisir Wink
- les oiseaux, qu'on croit si mignons, peuvent faire preuve de sadisme
- les mouches peuvent être vraiment envahissantes et insupportables au point qu'on en fasse un holocauste
- les bitumeurs sont si accueillants et sympathiques, qu'à aucun moment j'ai eu l'impression de ne pas être "à ma place"
- une piscine peut se vider, se remplir et se réchauffer en un temps record (à deux reprises !)
- j'en connais qui savent maintenant que quand on leur dit qu'il fait trop chaud dans le nord-est, c'est vrai
- la musique n'adoucit pas forcément les moeurs, cf le regard meurtrier que j'ai vu dans les yeux d'Antoine, à la fête du Gewürtz de Bergheim, suivi également par de grands moments d'abattement et d'incompréhension, mais bon...
- après 25 ans d'absence, j'ai été reconnue par un monsieur qui habitait dans le quartier où j'ai passé mes vacances quand j'étais petite, avec mes parents, puis très jeune mariée, avec Daniel... dingue !
- la pizza au munster existe !
- qu'il ne faut plus jamais laisser Daniel s'occuper seul d'une liste de courses (ggggrrrrrrrrr)
- que le Friesengeist est encore plus magique, quand on est nombreux autour
- que j'ai eu de la chance de pouvoir vivre cette semaine en votre compagnie
- pendant quelques jours, à Plainfaingue, on se serait cru du côté de Marseille : l'accent chantant tout autour ; la musique de Manu, portière de voiture ouverte "comme au pied des barres"
- des sourires, des sourires, des sourires....
 
 
Plein de gros bisous à tous ! j'espère avoir à nouveau l'occasion de vous voir...

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 15 Sep 2008, 16:08    Sujet du message: Répondre en citant

 

Les Road Books
 


GOING SOUTH
ITINERAIRE ET TIMING


Km:0       PLAINFAING        D:10h00              Aller vers HABEAURUPT LE VALTIN
Km:10
LE VALTINA:10h11à gauche vers LA SCHLUCHT
Km:17
LE COLLETA:10h16à droite vers GERARDMER
Km:30GERARDMERA:10h30Direction LA BRESSE
Km:43LA BRESSEA:10h42Direction D34 vers le Hohneck sur 3 km
Km:46CROISEMENT AVEC D13 BIS
Direction D 13 BIS vers le col de BRAMONT ,WILDENSTEIN et KRUTH
Km:61CROISEMENT AVEC D27 AVANT KRUTHA:11h00à gauche sur la D27 vers LE MARKSTEIN
Km: 76LE MARKSTEIN
Regroupement
Café
A:11h05
D:11h30
à droite sur la route des cretes
( la D 431 ) vers UFFHOLZ
Km:105AU PANNEAU UFFHOLZ
Regroupement
CHEBELLO
passe devant
A:12h00et on suit

A UFFHOLZ
suivre toujours Chebello : Cernay,Vieux Thann, Thann, Bitschwiller les Thann
Km:115BITSCHWILLER LES THANNA:12h10à gauche sur D 14 bis vers MASEVAUX
je retourne en queue de peloton
Km:131
au panneau MASEVAUX
arrêt ; chebello passe devant
pour emmener le groupe au restau

A:12h30

On mange à la trattoria fancello
Km:135ROUGEMONT suivre la direction de Giromagny
arrêt au panneau sortie de Rougemont, chebello passe devant, on va faire le plein près de etueffont

A: 14h35
puis on repart à GIROMAGNY
Km:150GIROMAGNYA:15h00Prendre D 465 vers le
col du BALLON D' ALSACE
Km:160COL DU BALLON
D' ALSACE
A:15h15Prendre D 466 vers
SEWEN puis MASEVAUX
Km:175MASEVAUXA:15h30Prendre D 14 bis vers
BITSCHWILLER LES THANN
Km:190BITSCHWILLER LES THANNA:15h43à gauche sur la N 66 vers
WILLER SUR THUR
Km:192WILLER SUR THURA:15h45à droite la D 13 bis vers GOLDBACH ALTENBACH et la route des cretes

epingles pavées dans la montée
Km:203CROISEMENT AVEC LA D 431A:15h55Direction à gauche vers LE MARKSTEIN
Km:218LE MARKSTEIN
Regroupement
Café
A:16h15
D:16h45
chebello passe devant
Km:221CROISEMENT AVEC LA D 27
à droite sur la D 27 vers
MUNSTER et je repasse derrière
Km:240PANNEAU MUNSTER
Regroupement
CHEBELLO
passe devant
A:17h15Direction col de la Schlucht et aller à HOHRODBERG    je repasse en queue de groupe au pied de la montée vers HOHRODBERG
Km:245HOHRODBERGA:17h25continuer puis aller au COLLET DU LINGE  COL DU WETTSTEIN et COL DU CALVAIRE ( ne pas aller à Orbey )
Km:264COL DU CALVAIREA:17h50à droite vers col du Louchpach
et COL DU BONHOMME
Km: 270COL DU BONHOMME
à gauche vers PLAINFAING
Km:275PLAINFAING
 On est arrivés




_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 15 Sep 2008, 16:08    Sujet du message: Répondre en citant

 
 

LOIN  VERS LE NORD
ITINERAIRE ET TIMING



Km:0               PLAINFAINGA:09h00      Direction COL DU BONHOMME
Km:8COL DU BONHOMMEA:09h06à gauche,sur la route des cretes
Km:20
SAINTE MARIE AUX MINESA:09h16à gauche sur D 459 vers WISEMBACH GERMAINGOUTTE et RAVES
Km:30CROISEMENT AVEC
N 59 - N 159
A:09h25Prendre la  N 159 vers col de SAALES PROVENCHERES SUR FAVE
Km:36PROVENCHERE SUR FAVEA:09h30à droite sur D 23 vers COLROY LA GRANDE LUBINE
Km:46CROISEMENT AVEC
D 214
A:09h40à gauche sur D 214 vers COL DE STEIGE
Km:54COL DE STEIGEA:09h47tout droit sur D 214
Km:69CROISEMENT AVEC
D 130
A:10h00à gauche sur D 130 vers ROTHAU
Km:84AU PANNEAU ROTHAU
Regroupement
CHEBELLO passe devant
A:10h11Direction SCHIRMECK
Km:87SCHIRMECK
Café
Essence
A:10h15
D:10h45
le plein pour ceux qui n' ont pas 180 bornes d' autonomie
Km:99COL DU DONONA:10h56à droite sur D 993 vers ABRESCHVILLER
Km:101CROISEMENT AVEC D 44A:10h58prendre D 44 vers ABRESCHVILLER
Km:117PEU APRèS LE PANNEAU ABRESCHVILLERA:11h15à droite sur D 96 vers WALSCHEID on voit deux fois le panneau Walscheid et on continue jusque SITIFORT
Km:127SITIFORTA:11h25suivre la direction DABO
Km:138AU PANNEAU DABO
Regroupement
A:11h38puis continuer sur D 45 jusqu' au delà de OBERSTEIGEN
Km:150CROISEMENT AVEC
D 218
A:11h50à gauche sur D 218 vers REINHARDSMUNSTER
Km:156AU PANNEAU REINHARDSMUNSTER
Regroupement
RENE passe devant
A:11h56 il nous emmène à HAEGEN
Km:163HAEGEN
Manger
A:12h03
D:14h05
 puis on va à SAVERNE
Km:167SAVERNE
Essence
A:14h10
D:14h20
on retourne à REINHARDSMUNSTER
Km:178REINHARDSMUNSTERA:14h30rester sur 218, aller à WANGENBOURG ENGENTHAL puis OBERHASLACH et NIEDERHASLACH
Km:209CROISEMENT AVEC LA
D 392
A:15h00à droite sur D 392
sur laquelle on reste 3 km
Km:212CROISEMENT AVEC LA
D 704
A:15h03Direction MOLTKIRCH
Km:215MOLTKIRCHA:15h05Direction KLINGENTHAL
Km:220KLINGENTHALA:15h11Direction MONT SAINT ODILE
Km:226

MONT SAINT ODILE
( AU MONASTERE )
Café

A:15h15
D:15h50
puis aller au HOHWALD
Km:238LE HOHWALDA:16h02Direction VILLE par la D 425
Km:252VILLEA:16h20prendre D 39 vers FOUCHY, URBEIS
Km:259URBEISA:16h28On continue jusqu' au
COL D' URBEIS
Km:265COL D' URBEISA:16h33
continuer sur la D 23 vers LUBINE et PROVENCHERES SUR FAVE
Km:273PROVENCHERES SUR FAVEA:16h41prendre la N159 vers BERTRIMOUTIER et SAINT DIE et rester sur la nationale
Km:281CROISEMENT AVEC
D 459
A:16h50prendre la D 459 vers Sainte marie aux Mines sur 2 km
Km:283CROISEMENT
D 459 - D 23
A:16h52prendre la D 23 vers
BAN DE LAVELINE
Km:285BAN DE LAVELINEA:16h54 rester sur D 23 jusque FRAIZE
Km:296FRAIZEA:17h06Direction à gauche vers PLAINFAING
Km:298PLAINFAINGA:17h09Terminé pour aujourd'hui



_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 15 Sep 2008, 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

 
 

DONNERSTAGMITTAGESSEN AM TITISEE
ITINERAIRE ET TIMING
 

Km:0                PLAINFAING A:09h00      Direction HABEAURUPT et LE VALTIN
Km:9LE VALTINA:09h09à gauche vers le COL DE LA SCHLUCHT
Km:19COL DE LA SCHLUCHTA:09h19descendre vers MUNSTER
Km:32

AU PANNEAU MUNSTER
Regroupement
CHEBELLO
passe devant

suivre chebello jusque FREIBURG on va passer par Wintzenheim, prendre à droite la N 83, aller vers l'est par la D 1 bis en passant Herrlisheim, Niederbergheim, Weckolsheim
Km 79
sur l' île du Rhin
Café


Km:93GOTTENHEIMDirection FREIBURG
Km:105FREIBURGA:11h15à droite vers
TODTNAU par la L 124
Km:135CROISEMENT AVEC LA B 317
Regroupement
CHEBELLO
passe devant
Essence
A:11h45
D:12h00
 on va faire le plein à Todtnau, à 200 mètres à gauche.
Km:135TODTNAU
chebello repart
en tête de la station
A:11h45
D:12h05
demi tour à la station essence et repartir sur la B 317
Km:138CROISEMENT
B 317 ET L 149
A:12h07à gauche sur la L 149 vers TODTMOOS  et PRÄG
Km:140CROISEMENT
L 149 ET L 151
A:12h09à droite sur la L 151 vers PRÄG et TODTMOOS, et je retourne derrière
Km:143PRÄGA:12h12Direction TODTMOOS
Km:153TODTMOOSA:12h22à gauche sur la L 150 vers
SANKT BLASIEN
Km:166SANKT BLASIENA:12h35à gauche sur la L 149 vers MENZENSCHWAND et BERNAU
Km:171
CROISEMENT AVEC L 146A:12h40à droite sur L 146 vers MENZENSCHWAND (mais plus vers Bernau )
Km:174MENZENSCHWANDA:12h43

rester sur la L 146 vers AULE et AHA

Km:183CROISEMENT
L 146 ET B 500
A:12h52à gauche sur B 500 vers ALTGLASHÜTTEN
Km:187ALTGLASHÜTTENA:12h56continuer sur la B 500 jusqu'à FELDBERG BÄRENTAL
Km:189
Sur le parking du LIDL, juste avant le Schnapsmuseum, là où on ne peut plus aller tout droit, REGROUPEMENT
CHEBELLO
passe devant
A:12h59 je vous emmène manger au TITISEE
Km:195TITISEE
Manger
A:13h10
D:15h20
retour sur nos pas jusqu' au croisement avec la B 317 et on retourne à TODTNAU
Km:217TODTNAUA:15h40 rester sur la B 317 vers SCHÖNAU

 

Km:224

au panneau SCHÖNAU
Regroupement
CHEBELLO
passe devant
Essence à la station du centre de Schönau
A:15h45
D:16h06
Je repars devant pour 3 km, direction WEMBACH
Km:226WEMBACHA:16h08à droite sur la L 131 puis tout droit jusqu'à BADENWEILER

 dès qu' on a tourné à droite, chebello repasse derrière
Km:252AU PANNEAU BADENWEILER
Regroupement
CHEBELLO
passe devant
A:16h30et je vous ramène à GUEBWILLER en passant par MÜLHEIM, NEUENBURG,( toujours tout droit ), puis à droite vers BANTZENHEIM où on va vers  ENSISHEIM dont la direction est indiquée. A partir de Ensisheim, Guebwiller est indiqué. Firestorm nous y emmène, on y fait un arrêt café.
Km:296GUEBWILLER
Café
A:17h05
D:17h35
Direction LE MARKSTEIN  chebello repasse en queue de peloton
Km:318MARKSTEINA:17h57Direction COL DE LA SCHLUCHT
Km:340COL DE LA SCHLUCHTA:18h15Direction Gerardmer jusqu' au COLLET
Km:349COLLETA:18h17à droite vers LE VALTIN
Km:358LE VALTINA:18h25Direction PLAINFAING
Km:358PLAINFAINGA:18h32Fini pour aujourd' hui



_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 15 Sep 2008, 16:10    Sujet du message: Répondre en citant

 

AUTOUR DE PLAINFAING LE DERNIER JOUR
ITINERAIRE ET TIMING



Km:0            PLAINFAINGD:10h00Direction COL DU   BONHOMME
Km:5COL DU BONHOMMEA:10h03    à droite vers LA SCHLUCHT
par la route des cretes
Km:12COL DU CALVAIREA:10h10à gauche pour aller à ORBEY
Km:22ORBEYA:10h20aller aux TROIS EPIS par la D 11
Km:35TROIS EPISA:10h32aller à TURCKHEIM par la D 11
Km:43TURCKHEIMA:10h42à gauche tout de suite après la place pour aller à
NIEDERMORSCHWIHR
par le BRAND
Km:46NIEDERMORSCHWIHRA:10h46à gauche vers les TROIS EPIS
Km:51TROIS EPISA:10h50reprendre la D 11 vers ORBEY
Km:55CROISEMENT
D 11 ET D 111
A:10h55à droite sur la D 111 vers LABAROCHE
Km:57LABAROCHEcontinuer vers AMMERSCHWIHR
Km:67AU PANNEAU AMMERSCHWIHR
Regroupement
CHEBELLO passe devant
Café
A:11h03
D:11h38
à gauche sur la N 415
Km:73CROISEMENT
N 415 ET D 11 III
A:11h42à droite pour aller à FRELAND
Km:77FRELANDA:11h46aller à AUBURE
Km:83AUBUREA:11h50RESTER SUR D 11 III ( à gauche, devant le café )
aller vers Sainte Marie aux Mines
Km:89CROISEMENT
D 11 III ET D 416
A:11h56à droite vers RIBEAUVILLE

attention, épingles pavées
Km:100PANNEAU RIBEAUVILLE
Regroupement
chebello passe devant
A:12h07à gauche vers à BERGHEIM
dès qu' on est sur la route de Bergheim, je retourne derrière
Km:103BERGHEIMA:12h10à gauche vers THANNENKIRCH
Km:110THANNENKIRCHA:12h17On va à LIEPVRE
Km:120LIEPVREA:12h27prendre D 481 vers
ROMBACH et FOUCHY (au stop à la fin de la route de Thannenkirch, à gauche, puis à droite vers le centre de Liepvre, et il faudra encore prendre une petite route à droite )
Km:132FOUCHYA:12h40à droite sur D 39 vers à VILLE
Km:135AU PANNEAU VILLE
Regroupement
CHEBELLO passe devant
Manger
Essence
A:12h45
D:15h00
Direction BREITENBACH et
LE HOHWALD
Km:140CROISEMENT
D 425 ET D 57
A:15h06à gauche sur D 57 vers le
COL DE LA CHARBONNIERE
Km:147COL DE LA CHARBONNIEREA:15h14à gauche sur D 214 vers le
COL DE STEIGE
Km:155COL DE STEIGEA:15h23Direction BOURG BRUCHE et SAALES
Km:164SAALESA:15h32à droite sur la D 304 vers le
COL DU HANTZ
Km:173COL DU HANTZA:15h44à gauche sur D 424 vers
LA PETITE RAON et SENONES
Km:184PANNEAU SENONES
Regroupement
CHEBELLO passe devant café
A:15h54
D:16h30
Direction BAN DE SAPT
Km:193BAN DE SAPTA:16h40Direction SAALES
Km:202SAALESA:16h49à droite sur la D 420 vers PROVENCHERES BERTRIMOUTIERS
Km:214BERTRIMOUTIERS CROISEMENT AVEC LA D 45A:17h00Direction la D 459 vers
Sainte Marie aux Mines sur 1 km
Km:215CROISEMENT
D 459 ET D 23
A:17h01Direction à droite sur D 23 vers
BAN DE LAVELINE et FRAIZE
Km:230FRAIZEA:17h15à gauche vers PLAINFAING
Km:232PLAINFAINGA:17h17Voici la fin de la vosgienne

 


_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 15 Sep 2008, 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

 
 

Des Photos dans l'Album
 
 
Miam !!
 

 
 

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les souvenirs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com