Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

10/03-Manche de Super Bike Française-Kéros

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 17 Jan 2006, 13:35    Sujet du message: 10/03-Manche de Super Bike Française-Kéros Répondre en citant

 

Manche de Super Bike Française
à Magny Cours
18 et 19 Octobre 2003
Par
Kéros
 

Salut à tous,

Je vous fais un p'tit compte-rendu du Superbike du 18 et 19/10/2003 qui s'est déroulé à Magny cours, et n'ayant pas forcémment de talent journalistique j'y ai ajouté mes pérégrinations vécues. Désolé pour les erreurs et imprécisions qui ne manqueront pas d'être dans le texte.

Préambule : Un pote du moto club Roues Libre 92, sachant que j'allais au Superbike, m'avait proposé d'y aller avec mon ancien club.

Samedi matin , lever à 5h30, et ben oui, car je dois aller chercher la bécane dans le garage qui est à 20 bornes. Arrivé au port d'attache du 2 roues, dans le noir et la fraicheur nocturne, je me prépare et gazzz. Enfin p'tit gazzz, car les premiers kilomètres révèlent une sensation de froids et des picotements au bout des doigts malgré mes gants d'hiver, et indiquent un premier constat : je ne suis pas assez couvert. Le lever du soleil apportera une solution bien agréable.

Arrivé à 7h30 à l'aire de Lisse sur l'A6, je retrouve des anciens potes du moto club RL92 et des nouveaux adhérents. Retrouvailles sympa. Des Ducatistes avec leurs blousons rouges" Ducati corse" sont aussi présents, c'est leur week-end. Départ vers Nevers, arrivée au péage, je m'extirpe le dernier, et constate que personne ne s'attends (un premier regroupement à la station BP sur l'A77 était prévu), et je commence à enrouler vers les 190/200, sachant qu'à cette vitesse on ne tient pas forcemment longtemps, mes efforts sont récompensés et je rejoins le groupe vers l'embranchement de l'A77. J'avais quitter le club, pour leurs sorties à allure d'escargot, là les mecs me font vraiment plaisir en me racontant qu'ils ont fait des pointes à 240, pretextant que Mimi sur sa Seven-fifty avait mis le feu en les doublant. Désolé Sarko, mais bon quand tu n'es pas là, et ben c'est du gros gazzzz.

Arrivé avant Nevers, un grand classique dans cette grande ligne droite, un motard flic roule lentement sur la BAL puis rattrappe 2 motos pour les verbaliser. On dépose nos affaires au gite de Chevenon puis Direction le circuit ou on assiste aux essais qualificatifs des Superbike, superstock, supersport, 750 gsx-r cup et side car.

SAMEDI :

Essais Supersport :

Charpentier dispute la pôle à Vermeulen, mais celui-ci l'emportera finalement en fin de séance, dans un temps de 1'43'801. A Adélaïde, un 600 Alstar (Chambon ou aw..wara) part en glissade arrière mais se récupère in-extrémis. En sortie de virage, la puissance des 600 est impressionnate malgré leur faible cylindrée. Van den bosh, ex-supers star du super motard signe le 14ème temps en 1'45'63, Foret 3ème en 1'43'815.

Essais superbike :

Laconi obtient le 2ème temps et à la fin de la séance, toujours aussi spectaculaire et démonstratif, enclenche quelques glissades de l'arrière pour saluer ses supporters.

SUPERPOLE :

Le principe est simple : un pilote s'élance, fait un tour de chauffe, puis un tour chronométré lancé, et un autre concurrent rentre en scène dans le même tour, tout ceci à rythme rapide. Intéressant ou le seul adversaire est le chrono. L'ordre est l'inverse tu temps des essais et les temps établis déterminent la position des pilotes pour les 2 manches.

Sébastien Gimbert, figure emblématique du SERT et invité, 5ème pilote à s'élancer, fait un chrono de 1'42'060 et améliore son temps de 7/10ème. Meilleur chrono pour l'instant. Le 4ème temps est en 1'42'768. Troy Corser, pendant son tour de chauffe est trop large dans la courbe après les stands, et goutte les graviers, mais arrive à se récupérer et occupe finalement la 2ème position. Hodson, après une vitesse de pointe à 279 km/h dans la ligne droite avant Adélaïde (partie la plus rapide du circuit), fait 1'40'976, Ruben Xauss (temps de qualif est de 1'41'030). Chili sur Suzuki Alstar, à Adélaïde a 900/1000ème d'avance malgré une vitesse de pointe inférieure de 9km/h est devant Gimbert et derrière Hodson. Toseland sur sa Ducati, obtient la pôle en 1'40'165, pratiquement 2s de mieux que Gimbert. Laconi fait 1'40'196 et a le 3ème temps.

Course Side car :

La course des side-cars se déroule le Samedi en fin d'après-midi, j'aperçois le side du serpent qui s'était craché le week-end dernier à Carole pour l'open de vitesse. Placé à Adélaïde, la tribune en bout de circuit, un side fait un 360° sans conséquence et un autre part en fumée vers le virage du chateau. Première journée, ensoleillée, public conséquent, pas mal d'anglais.

Direction le gite pour l'apéro et la bouffe. Un peu inquiet au début quand les gars me disent qu'au 24h du Mans çà picole (bien entendu ils n'y vont jamais mais on leur a dit) et puis je n'aime pas beaucoup les conformistes et les gens trop sérieux car on se fait chier et çà sent la mort, et moi la seule mort que j'aime, c'est la "mort subite". La suite du repas confirmera ce que me dira Patrick "Le moto club, çà à changer". Du Sancerre blanc, Humm, ensuite un vin de table rouge pas terrible, mais le patron se rattrape en ouvrant sancerre rouge, Hummm.

A la fin du repas, pour saluer mon retour épisodique dans le club, Mimi sort une bouteille de poire, me remplit mon verre que je dois ingurgiter "cul sec" avec les refrains classiques "Ami Pascal, prends donc ton verre, ...". Ensuite le jeu, consiste à trouver une balade à laquelle un gars n'a pas participé (tous n'ont pas participé à plusieurs balades, ce qui fait plusieurs verres par tête de pipe) et de lui faire subir la même punition. La cerise sur le gateau, c'est le départ des 24h du Mans. On remplit les verres, alignés sur la table, nous tous alignés dos au mur, un pote donne le départ, et je vous laisse deviner la méthode pour deviner qui est le vainqueur des 24h du Mans. Je n'ai pas gagné, trop prudent dans la descente. Oui les gars, vous avez bien raison au 24h du Mans çà picole ... Ensuite pour caler le tout, du Champagne.

Guillaume, venu en voiture nous ramène au dortoir situé à 2kms et tout se passe bien. Eh, oui on avait laissé les motos au gîte.

DIMANCHE :

Dimanche matin après quelques heures de sommeil ou de ronflements, réveil matinal délicat et le gite étant dans une ferme, les fenêtres s'ouvrent sur des champs, encore enveloppés par la brume matinale ou des vaches prennent leur petit déjeuner végétarien. On part dans la bonne humeur pour assiter aux courses.

Toujours placé à Adélaïde, cette tribune placée à l'extrémité (qui est la plus chère pour les GP de F1), permet de visualiser l'épingle d'Alédaïde et le virage du chateau d'eau.

SUPERBIKE 1ère manche :

Hodson domine, suivi par les hommes forts Xaus, Tolesand, Walker (Ducati) et Lavilla (Suzuki) qui colle. Laconi a beaucoup de difficultés à suivre le train d'enfer et finit 5 ou 6. Gimbert casse son embrayage dès le départ et Protat est en fin de liste.

SUPERBIKE 2ème manche :

Hodson prends la tête, suivi par le même peloton. Ruben Xaus en 4 ou 5, remonte, finit par passer Hodson, qui chutera ensuite dans le virage du chateau d'eau après avoir perdu l'avant. Laconi, a toujours du mal à suivre puis s'arrête à son stand pour un pb mécanique. Il repart dans la roue de Xaus qui est en 2ème position, se fait dépasser par le groupe de Walker, Toseland et Lavilla et se fait décrocher. Gimbert est dans le milieu du peloton et Prota en 17ème ou 18ème position. La lutte est ardente entre Walker et Toseland. A Adélaïde, une ducat chute, se trouve sur la trajectoire de sortie, et les pilotes l'évitent de justesse. Laconi grand perdant car il perds la place de 3ème au classement du championnat. Xauss, grand vainqueur de la 2ème manche, se prête au jeu des dérobades de la roue arrière, et la moto finit par terre, ce qui l'obligera à rentrer à pieds.

SUPERSPORT :

Certainement la course la plus intéressante et la plus disputée. Cartrige prends la tête, suivi de Vermeulen (Honda), Forêt (kawa poussive poussive poussive), puis Chambon pas loin. Dommage, Charpentier (2ème temps aux essais) mal parti en 7ème position, remonte pour se placer en 3ème position, en révélant son talent à Adélaîde ou il a fait l'intérieur à quelques pilotes. Foret rétrograde, se fait doubler par Chambon. Dommage pour Charpentier qui se fait coiffer pour la 3ème place du podium, par un pilote qui lui fait l'intérieur à Chateau d'eau, dans le dernier tour. Après l'arrivée les pilotes mettent le feu : Chambon assure en Wheeling, stoppies et départ burnés et Foret donne au public ses gants et ses bottes et réalise après qu'il doit rentrer au stand et marcher sur les graviers.

SUPERSTOCK :

De la buvette, impossible d'assister à la course.

750 Gsx-r Cup 1ère manche :

Course moyenne, pas de gros baston et difficulté pour distinguer les pilotes car pas de numéro, juste les drapeaux nationaux sur les plaques d'immatriculation. Un allemand gagne, un français finit 3ème et les trophées sont remis par le sympathique Kevin Chwantz , grand ambassadeur suzuki et grand ami de notre journaliste-webmaster préféré Eric.

750 gsx-r cup 2ème manche :

Dernière épreuve de la journée non vécue car départ anticipé vers Paris.

J'ai fait un récit global volontairerement, dans le but de démontrer qu'assister à une course de motos, ce n'est pas seulement regarder des bécanes faire des ronds, mais c'est aussi partager des instants de déconnade avec des potes, sous réserves d'être en compagnie de gens qui ont le sens de la fête et qui ne se prennent pas au sérieux. Henrique, pilote de moto cross, qui gère le gite est super sympa, et son panier de charcuterie vaut le détour.

MANIFESTATION :

Il faut se souvenir que la dernière course de Superbike s'est déroulée il y a 10 ans et que faute de public, l'organisateur a perdu quelques sous. Le récent organisateur a souligné qu'il avait pris des risques pour l'organisation de cette course au mois d'Octobre (défection public, météo, ...)mais que c'était un succès grâce à la présence importante du public. En tant que spectateur nous sommes ravis car le programme des courses du week-end était très dense ce qui contribue à augmenter potentiellement le public pour les autres épreuves de moto.

V+
kéros

 

Pas de Photo dans l'album

 
 
 
 

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com