Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

07/05-Le déménagement de ... - David Ordure

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 17 Jan 2006, 14:20    Sujet du message: 07/05-Le déménagement de ... - David Ordure Répondre en citant

 
 
 

En ce début juillet 2005, David, las des routes droites du grand Nord décidait d'émigrer vers les virolos au Sud du Nord, mais qui restent quand même au Nord du (vrai) Sud.
BREF, David s'installait dans la région de GrÔnoble, en compagnie, donc, des Alpinistes.
 
Ci dessous, le résumé de ce qui restera certainement une aventure dans les souvenirs de ceux qui ont participé à ce déménagement ...
 
 
LE PLAN
de
DAVID
 

 
1/ Déménagement.
 
RDV le Samedi 2 Juillet à 10h00 au bar d'en bas du 75 Quai de Seine Paris 19, où je vous attendrai à partir de 9h30 avé les croissants.
 
Nous chargerons le mionc gracieusement prêté par Artémiche (qu'il soit béni lui et les siens pour les 10 générations à venir), ainsi que la X Championne du monde.
 
Il serait bon que nous soyions 6 (2 en haut, 2 pour assurer la navette dans l'ascenceur et 2 en bas).
 
Pour l'instant en présents, je compte Atrémiche et MZRR, s'il y a des volontaires aux gros bras, chuis preneur (merci de me transmettre votre CV, références, tour de biceps, charge soulevée à l'épaulé jeté pour candidature).
 
Si parmi vous il y en a qui possèdent des vieilles couvrantes, qu'ils les amènent.
 
Il faudra aussi qu'une âme charitable se dévoue pour ramener Lolo chez cézigue (au besoin, il aura son cax avec lui).  
 
2 / A 13h00 j'offre le repas aux forces en présence en bas de chez moi, toujours.
 
3/ Décollage dans l'aprèsm (m'enfin vu que c'est un départ en ouacances, est-ce bien raisonnable ? - à méditer -) pour arriver vraissemblablement à la tombée de la nuit chez Tiennot à St-Nicolas.
 
4/ On a tout le dimanche pour glander ou éventuellement faire un tour de meule (MZ quelle chance tu vas avoir d'être passager sur le RSV !!!).
 
5/ à 17h00, état de lieux à Voreppe + emménagement.
 
6/ Aucune idée de quelle heure à laquelle se sera terminé, mais prévoir tard.
 
7/ Lundi 4 départ de MZ dans la matinée qui aura dormi vraissemblablement chez Etienne pour restitution du mionc à Laurent den fin d'aprèsm. Laurent pourras-tu raccompagner Thonin chez lui ?
 
Bref, c'est qu'une ébauche à affiner...
 
 

Aprés affinage du Plan initial et quelques mises au point comme :
(Morceaux choisis)

 
MZ RR
  
heu Artemis prête son camion c'est bien mais est ce qu'il aura instalé un auto radio laser dedans ????
je vais pas me cogner 1200 km sans musique
si il y a un ampli +caisson de basse +sub woofer c'est bien aussi c'est bruyant sa bétaillère

 Artemis

MZ...Videmment qu'ya la radio dans le bahut, mais à cause du bruit et des vibrations... disons... conséquents, la pôôvrette a perdu la mémoire; ce qui fait que tu dois bidouiller à chaque fois que tu changes de station. Mais comme c'est une radio à la pointe du progès et bien elle fait aussi cassettes (le laser c'est dépassé!)...
 
(pour le son tu mets à fond sinon t'entends quedalle! et si tu ne mets pas la radio, tu trouveras un casque anti-bruit derrière le siège...)... 
 
Pas de blèmes pour te ramener lundi, suffit que tu me bigophones...

albatros

Dis David, t'as toujours été un super pote, vachement sympa, intelligent, généreux, partageur, tout ça, quoi... alors je me sens obligée de t'aider...


Collec

Pour moi, ça l'fait ('videmment).
 
en revanche, pas compter sur moi pour les charges vraiment lourdes...

Djekler

 ... j'adoooore les démenagements, suer dans les escaliers, mescisailler
les doigts sur une gaziniere et me foutre sur la troncheavec l'eternel
voisin/concierge qui geule à cause de l'ascenseur bloqué, du bruit ou de
la peinture de la cage d'escalier eraflée par un sommier démesuré aux
bords élimés ...ça me donne meme plus envie qu'une soirée de kart, c'est dire.

mais là, encore une fois, je pourrai pas (s'en suit une excuse bidon, naturellement )


Collec

David Ordure a écrit:
Récap des forces en présence :
- MZ RR
- Artémis
- Albatros
- Collec
- Rossac ?
- Cricri ?

"Forces en présence", avec une telle liste d'ablettes, c'est pas un peu, comment dirais-je...décalé ???


 
keros

  
Ok mais des cartons légers pour mes p'tits bras

MZ RR
  
BD faut combien de temps pour descendre par la toroute en boite à roue ?????


David Ordure

  
moi en X, je mets entre 5 et 6 h. Mais avec le camion, va falloir prévoir certainement plus.


keros

  
J'ai raté la séance de muscu
J'ai peut-être pas tout compris, mais je me suis pointé à 9h30 au 75 Quai de la Seine et jusqu'à 10h15 pas le moindre animal à gros biceps. Pas de portable sur moi pour appeller BD, donc et ben, je suis retourné faire la sieste


Aprés affinage et mises au point, donc,
EtienneST3
pouvait attester de l'arrivage
des déménageurs et de leur chargement :
 
Déménageurs bien arrivés à 8h00 ce matin.
 
dodo, manger ...
 
BD parti faire l'état des lieux, les ouvriers vont suivre
 
 
Puis du bon déroulement des opérations :
 
Camion vidé à 17h30.
 
BD est maintenant en possession d'un puzzle géant, sans mode d'emploi !!! (et pas de lit, impossible de monter le sommier dans la chambre,  ... ça passait c'était beau !!!)
 
Bon, on vous quitte, on va dans le jardin pour l'apéro avant les grillades ...
 
On n'a pas des vies faciles

_________________
@+ Etienne
 
 

Les CR :


MZ RR

   samedi midi le CBF est prêt, l'auto radio laser, la télécommande et les HP sont chargés dans les cavalières, j'ai fais le plein de CD, pris quelques cartes routières ; bref je n'ai plus qu'à monter à Paris pour déménager l'ami BD. 
 
Là je suis accueilli par Collec qui m'annonce qu'il ne reste plus que quelques meubles à démonter pour pouvoir commencer le chargement. J’espère que les plans existent sur le net car celui dont nous nous sommes occupés avec Prowler, il n’est pas évident à remonter et je n’ose même pas imaginer comment ça va se passer pour les deux meubles fait par Collec.
 
Artémis arrive avec le camion et la valse des 20 étages va pouvoir commencer. Il n’y a plus qu’à répartir les cartons entre la Xsara championne du monde et le Ford.
 
Premier petit hic, ça va être coton de faire rentrer les 20 mètres cube du déménagement dans les 12 mètres cube de véhicules. Qu’à cela ne tienne on décharge tout pour trier l’indispensable et ce qui ne rentrera jamais dans la Xsara. BD devant remonter sur Paris les WE prochains, il en profitera pour finir le transfert sur Voiron.
 
Enfin tant bien que mal, à 20 h c’est fini et BD invite les déménageurs à la brasserie des spectacles en face du POPB de Bercy.
- « Par contre MZ si tu pouvais faire le tour du pâté de maison avec le Ford  pour te garer à côté de la Xsara  ce serait bien pour mettre les câbles : ma batterie est un peu déchargée. »  Ha bon???
 
Arrivés a Bercy c’est la galère habituelle pour se garer. BD me montre un emplacement .
- « C’est une place de parking ça ?  dans ma cambrousse on appelle ça le milieu de la rue.
- Mais non, regarde les autres ils sont pas mieux. »
 
Effectivement la plupart des voitures sont garées à l’arrache, n’importe où et il paraît que c’est normal. Je ne comprendrais jamais rien à Paris.
 
Deuxième petit hic, BD ne retrouve plus sa carte bleue. Un blaireau a dû la mettre dans un carton qui est maintenant au fond du camion !! Je n’oserais jamais lui avouer, mais je crois bien que le blaireau, c’est moi.
 
Heureusement, BD a un chéquier presque neuf, c’est moins pratique mais bon…
 
Petit dîner sympa à la brasserie où Cendrillon nous rejoindra pour dire au revoir. Minuit. On va peut être y aller, il reste de la route à faire. Nous allons rechercher les véhicules … ah tient ils ont un peu disparus …
- « Les cons de Parisiens !! ils nous les ont mis à la fourrière !!» s’exclame BD (ça y est, il est déjà Isérois le BD).
Heureusement Collec, Prowler et Cendrillon ne sont pas encore partis. Cendrillon me prête son casque et Collec m’emmène à la fourrière de Clichy puis reviendra chercher BD. Arrivé sur place,  BD signale qu’il paye le tout et par chèque.
- « Oui ne le remplissez pas la machine s’en charge, voilà Monsieur pour le premier véhicule »…??? 
- « Je vous ai dit que je réglais le tout … sur un seul chèque… »
- « Excusez moi j’avais pas compris ça comme ça ».
- « C’est pas grave mon chéquier est presque neuf en voici un autre »
- « Merci …  heu je vous prie de m’excuser mais je me suis trompé en tapant le montant il va falloir l’annuler vous en avez un autre ??? »
 
Nous partons dans un fou rire avec BD . Je crois que c’était les nerfs. A 1 h 30, je récupère enfin le camion et me dirige vers la sortie. Petit coup de klaxon.
- « psst MZ tu peux venir avec les câbles ma batterie ne s’est pas rechargée …. »
 
Il ne nous reste plus qu’à faire le plein. Impec, il y a une station de nuit en pré paiement juste à côté, mais quand nous avons vu qu’elle n’acceptait pas les chèques, j’ai bien cru que le BD allait péter les plombs .
Merci Cendrillon de nous avoir prêté ta CB.
 
A 2 heures du matin, nous quittons enfin la Capitale.
 
Arrivés à la hauteur de Corbeil  (30 km de Paris) mon téléphone sonne.
- « ouais heu MZ là à rouler au rythme du camion j’m’endors. En plus je n’ai dormi que 2h la nuit dernière je m’arrête faire un petit somme  si tu as la pèche tu continue je te rattraperais. »
- « OK ! »
 
Enfin j’espère que la batterie aura chargé un peu sinon au réveil ça risque d’être comique. Pour les 300 km suivants (sans BD) RAS .
C’est un peu monotone et je commence à m’endormir. Je vais me faire une petite pause café et appeler mon GO pour savoir où il en est. J’ai encore 60 km d’avance, donc nous décidons de nous retrouver au péage de Lyon où il faudra faire le plein de la Xsara.
 
On se retrouve. Pendant que je vais chercher des cafés, BD fait le plein et il me rejoint le sourire aux lèvres.
- « ça va être space ! J’ai rempli mais sur la pompe c’est marqué on accepte plus les chèques . M’en fous si ils ne sont pas contents ils n’auront qu’à siphonner. »
 
Quelques palabres et présentation de papier plus tard nous repartons pour la dernière étape Lyon/Voiron. Sortie d’autoroute, arrivée sur un rond point. BD s’engage, je suis obligé de laisser passer une voiture, a priori la Xsara a pris la petite route sur la gauche, celle qui part direct dans la montagne. Va falloir me cracher dans les mains pour la rattraper, 1 km, 2 km, un village, un autre village, toujours pas de Xsara. « merde le con il pourrait m’attendre. Il sait bien que je ne connais pas la route pour aller chez Etienne ! »
Le téléphone sonne.
- « ben t’es passé où MZ ? au rond point j’ai fais le tour complet c’était la route de bourg en Bresse qu’il fallait prendre. »
 
Bon, je n’ai plus qu’à trouver un endroit pour pouvoir faire demi tour. Pour finir les derniers km, il va me faire passer par des routes que même les chèvres elles ne s’y aventurent pas (Artemis si tu me lis, elles n’étaient pas si défoncées que ça les routes). Toujours est il que ce sera l’occasion de faire un travers d’enfer avec le Ford j’ai cru que je venais de casser un amortisseur AR. Non, c’est juste le sentier qui était un peu sale.
 
Nous arrivons chez Etienne qui nous attend pour le petit déjeuner sur la terrasse.
Avachis dans les fauteuil de jardin, devinez qui en explose un et se retrouve par terre ?
 
Etienne ayant un petit roulage (environ 150 km) de prévu, il nous abandonne la maison pour que nous puissions dormir un peu avant le déballage de l’après midi.
 
Dimanche 16 h - L’état des lieux vient de se terminer. BD est enfin locataire d’une petite maison ancienne, dans un petit village au pied du massif de la Chartreuse, il ne reste plus qu’à emménager. Pour simplifier (une fois n’est pas coutume), nous décidons d’entasser tous les cartons et le puzzle Ikéa  dans la salle à manger. Nous n’installerons que le frigo, la machine à laver et le lit. La chambre sera au deuxième étage. On commence par le matelas. Par contre, malgré tous nos efforts le sommier n’arrivera jamais à passer dans l’escalier (ça passait c’était beau).
 
Dimanche 17h30 - L’opération moving of ze BD est terminée. Etienne nous propose pour rentrer de passer par le col de la Placette maintenant que le camion est vide. 
Cela sera plus agréable pour moi. Effectivement il faudra que j’y revienne en moto même pour un motard moyen, cette région n’est que du plaisir à rouler.
 
Lundi 8h00 - Il est temps pour moi de regagner Céréaland. Pas grand chose à dire, si ce n’est une traversée de la Bourgogne sous l’orage (dommage pour les paysages). Retour à la maison vers 15h.
 
C’est bizarre mais ce retour m’a semblé monotone. Mais monotone…
 
Dans tous les cas, encore merci Etienne pour l’accueil et la logistique Iséroise et surtout ,surtout un immense merci à BD pour ce périple hors du commun ponctué de fous rires et de souvenirs à son image : ENÔOOORRRRRMES !!!
  
 

 

EtienneST3

   ce qu'il y a de bien avec BD, c'est qu'il n'est jamais à court d'imagination pour faire rire les copains


 

Lili Bleue

 

Merci à toi BD qui m'ayant privé de MZ RR pour le week-end, me l'a renvoyé dans ses quartiers, le sourire aux lèvres et pleins d'histoires à raconter. Nous avons passé une soirée extraordinaire à l'écouter faire le récit de ton déménagement. EPIQUE !!
 
On en arriverait presque à te regretter. En réalité, tu nous manques déjà.
 
Biz et bon aménagement dans ta nouvelle maison. Racontes nous vite tes premiers contacts alpins.
 

 
David Ordure

    ARFFFFFFFFF comme je disais t'a lheur à mimi, j'ai trouvé une maxime qui me caractérise au poil :
"BD, capable du meilleur, mais surtout du pire !!!"
Bon, je vous dirai jamais assez merci tous les potos, pis vous savez
hein, vous pouvez m'appeler à n'importe quelle heure du jour ou de la
nuit, je répondrai présent.
Ma somptueuse nouvelle demeure vous attends, si l'envie de venir vous
faire pourrir sur ce qui va devenir mes terres, vous prend...
Au fait, MZ, t'as oublié de raconter pour les câbles de la batterie,
après que je me sois endormi sur l'aire avant Auxerre. Me réveille la
tête dans le pâté, en me donnant une chance sur 10 pour pouvoir
démarrer. Miracle, elle part du premier coup, j'enquille la première,
et peu habitué au poids dans la X ou bien encore trop dans le pâté, je
cale, impossible de repartir.
J'ai attendu 10min pou voir rappliquer une bagnole de vacanciers, et je
me suis jeté sur eux les câbles à la main, pour bien vouloir m'aider à
repartir. Imaginez leur tronche !!! un gros en short et chemise à
carreaux qui fonce vers eux dans la nuit munis de deux grosses pinces
crocro !!!  Un remake de massacre à la tronçonneuse, quoi ... La
nan du mec qui me demande si je pars en vacances, et moi qui lui
réponds, non, je vis sur les aires d'autoroutes, et j'emporte toujours
des cartons avec moi (ça l'a fait rire quand même...).
Allez, j'y go, j'vas becqueter avec le tiennot, faut que j'aille chercher du pain ...
A peluche,
-BD, capable du meilleur mais surtout du pire...

 

 

 


Les photos ici :
(provisoirement en attendant d'aller dans l'Album)
 
 
Le BD et le camion d'Artémis

 


_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com