Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

10/05-J'ai encore rêvé d'ELLE - Mordret

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 17 Jan 2006, 14:59    Sujet du message: 10/05-J'ai encore rêvé d'ELLE - Mordret Répondre en citant

 


J'ai encore rêvé d'ELLE

(Il était une fois)


 

 

J'ai encore rêvé d'ELLE

 

Toujours le même cérémonial idolâtre et mystique... les mêmes gestes répétés comme des mains qui se joignent dans la méditation et la prière... Des gestes lents, doux, légers, suaves comme la promesse d'un bonheur proche... l'impatience de l'extase future maîtrisée...

 

Le plaisir de la montée de l'escalier renouvelé sans fin... transfiguré à chaque itération... tel le phénix renaissant de ses cendres...

 

J'ai encore rêvé d'ELLE

 

D'abord il y a l'anticipation... Les préparatifs fiévreux en dedans et pourtant si calmes en dehors... Les gestes maint fois répétés... Se préparer afin d'être à la hauteur de la rencontre, des retrouvailles...

Tel le prêtre dans sa sacristie se préparant pour l'office, tel le peintre devant son chevalet et mélangeant ses couleurs avant d'effleurer la toile, tel le sportif avant l'épreuve... J'exécute ses gestes immémoriaux, lentement entrés en moi, que la force de l'expérience a transfigurés en ode à l'instant à venir, à la communion qui s'annonce...

 

J'ai encore rêvé d'ELLE

 

 

 

 

 

 

 

ECRAN NOIR

 

 

 

 

 

Il fait nuit encore... Déjà?... Encore?

 

L'humidité de l'air rafraîchit mon visage et calme mon impatience... Le vent frais balaye la rue... Il faudra que je veille à ce qu'ELLE ne prenne pas froid

 

La lueur blafarde des lampadaires troue l'obscurité sans pour autant m'éclairer le chemin...

 

Qu'importe la lumière... même aveugle je saurais trouver le chemin jusqu'à ELLE...

 

Je me déplace sans bruit, mes pas sont étouffés et sans écho dans ces rues où je me déplace comme une ombre, sans rencontrer âme qui vive... Je sais où je vais... le monde extérieur m'indiffère, le paradis terrestre m'est promis au bout de ce trottoir humide et luisant.

 

Une auto passe en trombe, ses phares déchirant la nuit... peu importe, ça ne peut être pour moi... car mon chemin est tout tracé vers sa demeure...

 

 

J'ai encore rêvé d'ELLE

 

 

NON, ce n'était pas un rêve...

 

 

 

 

 

Un coup de fil, un soir...

 

A l'autre bout une voix que je connais si bien à force de quêter désespérément auprès d'elle des nouvelles encourageantes... La voix de celui qui est au chevet d'ELLE depuis plus d'un an!

 

 

Le souffle coupé, j'attends qu'il passe outre les politesses d'usage avec angoisse... Usuellement, c'est moi qui l'appelle et non pas lui!... Quelle sinistre nouvelle vient-il m'apprendre ce soir?... Ma main libre se crispe sur le dos du fauteuil auprès duquel je suis venu m'appuyer... sans avoir suffisamment de force pour m'y laisser choir, mais près à m'y effondrer lorsque la funeste destinée me sera révélée...

 

 

 

 

 

 

« Mike Mordret? »

       ... Oui!

 

 

 

« Je ne vous dérange pas à cette heure si tardive? »

       ... Non Doctore... Vous savez bien que vous pouvez m'appeler quand bon vous semble.

 

 

 

 

[ALLEZ... Parle nom de Dieu!... Dis moi ce qui va me faire mourir sur place et qu'on n'en parle plus!]

 

 

 

 

« J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour votre prochain anniversaire! »

 

[Tiens... Il se souvient de la date de mon anniversaire... Bizarre pour moi qui ai tant de mal à me souvenir de mon âge en général]

 

 

       AH!!

 

 

{Silence de Mort... Un ange passe et se moque de ma tête de déterré... de mes jambes qui flageolent ... de ma main qui se crispe désespérément sur l'accoudoir du fauteuil maintenant!]

 

 

 

« La mauvaise nouvelle, c'est que – malgré tous mes efforts – ELLE ne va pas bien! »

 

[GLOUPS!]

 

       ................. AH!

 

 

 

 

« Mais la bonne nouvelle c'est que ELLE peut sortir maintenant et qu'ELLE demande à être auprès de vous pour votre Anniversaire »

 

 

 

 

BOUM! [Fait mon corps en s'affalant à coté du fauteuil et en tombant sur le parquet]

 

 

 

 

 

« Allo?... ça va?... Qu'est-ce que c'était ce bruit? »

 

       Euh... RIEN Doctore... RIEN du tout!... OUI, je vais bien... Je vais MEME TRES BIEN depuis quelques instants Doctore...

 

 

 

 

 

Et voilà que moi qui m'attendais au pire j'apprends qu'ELLE va mieux... bien... Suffisamment bien pour sortir et me rejoindre!

 

 

 

 

Smile

 

 

 

 

Sur le coup j'ai écouté les explications du Doctore... Son incapacité à la guérir totalement malgré tous ses efforts... le détail de la pathologie manifeste et des signes précurseur d'une éventuelle rechute à surveiller...

 

       OUI Doctore... d'accord Doctore!...

 

 

 

{Mais pourquoi me parle-t-il de ça?!!!... L'essentiel n'est pas là.... ELLE est vivante, ELLE est sauvée!... N'a-t-il pas entendu lui aussi « éventuelle rechute »?... ELLE est donc guérie!... Que m'importe que ceci ne dure pas plus loin que la fin de l'hiver?!!!... Moi qui portais le deuil depuis si longtemps, ne voit-il pas qu'il vient d'ouvrir un fenêtre dans un cachot de condamné, que l'air frais qui s'y engouffre me rend la vie que mon isolement forcé m'avait enlevé!???... Ne sent-il pas mon bonheur, ma joie de vivre?...]

 

 

 

       Quand Doctore? 

 

« Quand QUOI? »

 

 

 

 

       Quand pourrons-nous nous revoir Doctore? Quand puis-je venir la chercher et la ramener chez nous?

 

« ... Eh bien disons que le jour de votre anniversaire me semble une bonne occasion! »

 

 

 

 

Sa voix est soudainement joyeuse et lui aussi se prend à partager mon bonheur... sans être pour autant plus volubile que de coutume.

 

 

 

 

       MERCI Doctore... MERCI!

 

 

 

 

 

MERCI!

 

 

 

 

 

 

Et voilà  que je suis parti la chercher aujourd'hui... après en avoir si longtemps rêvé!

 

 

Voici mes pas qui se font plus difficiles à l'approche de l'instant magique...

 

 

Et si?...

 

 

Et si ça n'était plus comme avant?...

 

 

Et si le temps et la maladie avaient usé cette passion?

 

 

NON... ELLE a demandé à me voir... et le choix de la date n'est pas anodin!

 

 

Je lui ai donné mes vingt ans et voici qu'elle revient mieux qu'au premier jour pour mes quarante!

 

 

 

 

 

ECRAN NOIR

 

 

 

 

 

La porte s'ouvre... Lentement... infiniment lentement... et dans ce ralenti... Dans la faible lueur lunaire... à cet instant précis où nos regards se croisent à nouveau... JE SAIS... Je sais en moi... je sens en moi cette force puissante qui monte et nous unit...

 

 

 

ELLE est revenue!

 

 

 

VIENS...

 

 

ENFIN! Smile

 

 

 

Puissent les amours être éternelles Smile

 

 

 

Mike ELLE est là! 

 
 

Pas de Photo dans l'album

 

 


_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com