Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

L'Espingouine III - Juillet/Aout 2010

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les souvenirs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 06 Fév 2011, 15:31    Sujet du message: L'Espingouine III - Juillet/Aout 2010 Répondre en citant

 
 
L'Espingouine III

Du 25 Juillet au 7 Aout 2010
Par Ninou
 
 

Le PLAN
Un concept glottonesque: la sortie (inter)nationale de 2 semaines avec piscine et roulage un jour sur deux (il se fait vieux le pauvre). L'arsouille est au pas de la porte de toutes façons pour les plus gourmands.
La Sierra de Gredos et les sierras environnantes nous offriront encore une fois leurs formidables routes désertes pour parcourir les superbes paysages du plateau central espagnol. Possibilité d'une excursion de 2 jours au Portugal pour explorer la Serra da Estrela s'il y a des courageux. 

HEBERGEMENT
Casa rural située à 2 km de Burgohondo dans la sierra de Gredos. C'est à une quarantaine de km du gîte des 2 premières espingouines, pour ceux qui connaissent.
Une petite idée:
 
 
 
 
La capacité du gîte est de 10 personnes réparties en 5 chambres (et 3 salles de bains). 3 chambres avec un grand lit (pour couples donc) et 2 chambres avec 2 lits chacune. Possibilité d'ajouter un ou 2 lits supplémentaires (les chambres sont grandes) et de porter donc la capacité du gîte à 12 personnes. Il y a aussi un hotel rural à 2 km à peine, à l'entrée de Burgohondo pour le cas où il y aurait quelques personnes de plus intéressées.
Le gîte accepte les chiens.
 

DETAILS IMPORTANTS
Amenez vos maillots de bain, y a une piscine.

TARIFS
Le gîte coûte 1800 euros par semaine. Pour 10 personnes ça fait 360 euros par personne pour les 2 semaines.

 
ILS Y ETAIENT :
 
De partout :
Ninou et
Maku
Chebello Bella et Raph
Bernard Bracam
El Aguila Negra

De la RP :
Karabadaf
Angel
Glotton
Maco
Keros
 
Du Sud :
Manu
Aurélie
 
 

Des photos dans l'album
et

 
 

 

_________________
Les Animateurs


Dernière édition par Les Animateurs le 06 Fév 2011, 16:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 06 Fév 2011, 16:04    Sujet du message: Répondre en citant


 
Quelques messages qui ont été postés en direct live,
hélas il y en a peu car la connexion était lente.
 
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 26 Juil 2010, 00:46    Sujet du message:  

Tout le monde est bien arrivé! Même BD qui a apparemment compris tout ce qui s'est passé!
 
Y a pas de wifi au gîte, juste ma connection mobile mais c'est même pas du GPRS, donc c'est du très laborieux... Ça fait 25 minutes que j'essaye d'arriver sur cette page pour mettre ce post... Je ne sais donc pas si on va pouvoir vous donner des masses de nouvelles en direct...
 
On a quand même réussi à prendre l'apéro et à dîner, tortilla et taboulé.
 
Demain repos et courses. Mardi les choses sérieuses commencent.
 
À bientôt (si la connection le permet) !
 
Ninou
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 27 Juil 2010, 00:31    Sujet du message:

Connection internet toujours aussi laborieuse...
 
Journée repos et courses donc. Expedition au carrefour d'Àvila puis après-midi cool au bord de la piscine. On a même fait une rave!
 
Petite sortie de 80 bornes ensuite, à la fraîche, pour se dégourdir les roues et s'échauffer pour demain. Petite sortie vers l'Escorial demain pour démarrer en douceur.
 
On nous a changé Chebello! Il mange que dalle et il roule comme un calus!
Keros a pris un coup de soleil, genre homard.
 
Ninou
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 27 Juil 2010, 23:59    Sujet du message:

Première journée de roulage donc, à peine 200 km, une sortie de lopettes pour aller voir El Escorial par les routes qui vont bien. Roulage sympa et premières aventures du BD qui décline l'année de la mesure sous toutes ses formes, notamment la mesure du couple de serrage... J'comprends pas ce qui s'est passé, un étrier de frein amoureusement vissé en place...
 
Repas simple en terrasse au bord du lac de El Burguillo et retour au gîte tôt pour profiter de piscine.
 
Ce soir Raph et Bella sont arrivés, nous sommes donc vraiment au complet.
 
Demain sortie plus sérieuse en direction de La Alberca.
 
Nous pensons beaucoup à vous (traduction: nous disons beaucoup de mal).
 
Ninou
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 29 Juil 2010, 09:39    Sujet du message:

Superbe journée de roulage hier jusqu'à la Alberca. 430 km de virolos et de chaleur aussi (jusqu'à 41º!).
Arsouille à gogo.
 
Aujourd'hui repos (nous sommes au bord de la piscine) et on va aller manger au restau à côté de l'ancien gîte. Aller-retour ça fait 120 km bien sympa aussi.
 
Demain journée culturelle: viste de Madrid et soirée flamenco!
 
Ninou
 
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 30 Juil 2010, 08:21    Sujet du message:

Hier j'ai été malade comme un chien (indigestion?) alors j'ai pas pu bien profiter du restaurant. Heureusement les autres ont pu se régaler.
 
Aujourd'hui ça va mieux, je suis requinqué. Petit déjeuner au bord de la piscine avant d'aller à Madrid pour du culturel. Olé!
 
Ambiance toujours aussi sympa avec des soirées d'anthologie.
 
Ninou
 
PS: La connection est trop merdique pour mettre des photos pour le moment.
PPS: AK, t'es qu'une grosse trompette. Manu dit de bien t'entraîner parce que tu vas morfler.
 
 
Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 02 Aoû 2010, 19:20    Sujet du message:

Hier, petit roulage vesperal à la fraîche avec Kerossades à la clé, on vous racontera.
 
Aujourd'hui roulage à Guadalupe, 460 km. Temps toujours superbe, plein de spéciales, arsouille à gogo.
 
Demain? Qui sait... c'est les vacances! On verra!
 
Ninou

 

Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 04 Aoû 2010, 17:45    Sujet du message:

Hier grosse journée farniente. Seul Manu est sorti faire un petit tour le soir à la fraîche.
 
Aujourd'hui petite sortie, 200 km du côté de la Cruz Verde et Cebreros puis vers Àvila, et retour au gîte pour le repas de midi... à 15h, l'heure espagnole normale pour le repas de midi, agrémenté de romarin et de menthe du jardin.
 
Ninou

 

Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 05 Aoû 2010, 18:20    Sujet du message:

Aujourd'hui nous avons revisité les fabuleuses routes qui mènent à la Alberca, en allégeant toutefois un peu le kilométrage. 375 km par un temps superbe et températures agréables, arsouilles à gogo et repas gastronomique dans notre resto fétiche à Barajas avant une dernière grosse arsouille de 50 km pour rentrer à la casa rural.
 
Demain, dernière journée de roulage en principe car la plupart des participants repartent samedi. Il est temps de toutes façons car les pneus commencent à sacrément faire la gueule. Pour certains y en a pour 200 km maximum, et encore, par en légal... en tous cas pour les côtés, car la bande centrale est encore bonne pour tout le monde.
On se fera peut-être un best-of des spéciales autour de la casa rural pour terminer en beauté.
 
Bon allez, on va buller encore un peu au bord de la piscine avant d'aller préparer un petit dîner pour une soirée conviviale sur la terrasse sous les étoiles.
 
Ninou

 

Glotton
Corbac du forum Ki t'emmerde


Inscrit le: 27 Mai 2005
Messages: 8267
Localisation: Région Parisienne

MessagePosté le: 05 Aoû 2010, 18:53    Sujet du message:

BD :
corvee d´épluchage
de patate !!!!

 

Ninou
Clef Dynamométrique


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 716
Localisation: Région Z'autre

MessagePosté le: 07 Aoû 2010, 18:22    Sujet du message:

Et voila, c'est la fin... snif...
 
Ce matin tôt, tout le monde est parti.  Il ne reste que Val et Kara qui partiront cette nuit.
Toutes ces voitures, ces remorques, ces motos... Quel niveau ces bitumeurs!
 
Hier grasse matinée pour la plupart et petite sortie moto tardive pour quelques courageux. Maco se l'ait pété à mort en R1 d'ailleurs. Puis fin d'après-midi tranquille à la piscine avant de charger les motos et de profiter d'un dernier dîner sur la terrasse sous les étoiles.
 
Deux semaines vraiment superbes! Merci les amis!
 
Ninou


_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 06 Fév 2011, 16:51    Sujet du message: Répondre en citant

 
 
LES CR
 
 


Ninou
 
Bien rentré.
Content de voir que tout le monde est bien arrivé. Il ne manque que Keros à l'appel, j'espère qu'il nous donnera des nouvelles demain après son étape en Charentes chez son frère. Les Kara sont à Bordeaux pour quelques jours. Ils sont partis à 3h du matin ce matin.
 
Perso j'ai profité de la casa rural une dernière journée et me suis fait une dernière série de spéciales en allant au resto de Barajas puis en revenant à la casa rural avant de rentrer à la maison par les spéciales de Navaluenga, Cebreros et El Escorial. Arrivée à 21h pétantes.
 
Quelques dizaines de litres de sans plomb 95, 1 litre d'huile 5W50, un peu de graisse à chaîne, un jeu de Power Pure et une ampoule de phare... voila le bilan "mécanique" des ces 2 semaines. Merci à tous d'être venus, j'ai vraiment passé 2 semaines formidables et j'espère que vous avez tous apprécié votre séjour, que ce soit en terme de roulage, d'hébergement, de visites ou de convivialité.
 
La maison était bien triste aujourd'hui sans vous tous. Même le temps était d'humeur maussade et le ciel a versé quelques larmes.
 
Ninou
Le diesel c'est la vie!


KEROS

DIMANCHE 25/07
---------------------------------------------------
Halte à Saint-Jean-de-Luz, je trouve un endroit de rêve pour dormir situé devant la plage et en toile de fond s'affiche un coucher de soleil marquant bien le départ des vacances. La nuit est un peu fraîche dans le kangoo, ma belle à côté, lui portant épisodiquement des caresses sur cette gomme dont les flancs sont dévorés par des sculptures rugueuses témoignant des accélérations diaboliques, avide de dévorer du bitume espagnol.

Arrivé sur les terres espagnoles je file direct à l'hôtel qui s'impose par sa masse volumineuse, la chambre est immense et pourrait accueillir mon humble appartement sans problème. Problème de langue, l'équipe hôtelière ne balbutiant même pas l'anglais.

Ensuite je rejoins le gîte ou Ninou, sa copine Maku, Val, Kara, Maco, Glotton, Chebello accompagné de Bernard Bracam et BD finaliseront la phase d'accueil.

BD affichant sa réussite suisse, en exposant 2 motos immobilisées sur la remorque. Des mauvaises langues ironiseront que notre ami franco-suisse fait preuve de prévoyance en anticipant une chute éventuelle.

Un constat la famille bitumeuse s'agrandit : chien , enfant font partie de la fête.

Le gîte est superbe et offre un cadre de détente. Seul l'alimentation électrique à base de plaques solaires associé à un groupe électrogène pour recharger des batteries pose quelques problèmes. La bâtisse est située sur une plaine et est ceinturée par des flancs montagneux laissant glisser des courrants venteux très appréciés. Calme relatif, à cause du bruit du groupe électrogène qui provoque quelques nuisances sonores.

Apéritif en plain air sur une terrasse pour déguster une piquette locale acheté par Ninou à un tarif touristique (10 euros la bouteille) dans une station service.

1er repas préparé par le couple franco-espagnol Ninou-maku, nous avons proposé de l'aide sans succès. Au programme
préparation d'une tortilla espagnole accompagné d'un taboulet, plats méticuleusement cuisinés dont on se régale.


LUNDI 26/07
--------------------------------------
Repos.


MARDI 27/07
------------------------------------------
Départ à 10h, pour une journée tranquille, pas très bien dormi suite à quelques coups de soleil attrapés durant la précédente journée, mais je suis un peu plus en forme que la veille, conséquence de la longueur du trajet Paris-Madrid (1 319 kms). La journée de repos du lundi a été très appréciée. Cette 1 ère balade s'annonce calme, j'arrive au gîte pour retrouver la tribu des bitumeurs en train de picorer leurs petits déjeuners. La troupe s'équipe sauf Val de garde du petit Morgan et Maku qui doit se rendre à Madrid en raison de contraintes professionnelles.

BD connaîtra une petite frayeur à  cause de la perte d'une vis de l'étrier du frein avant gauche, problème identifié suite à quelques tressautements de l'avant lors d'un freinage avec son R1. Tous complètement ébahis de découvrir que BD freine. Après quelques visites dans des boutiques d'accessoires, une vis de dépannage  mit fin à l'incident mécanique.

Les premiers kilomètres se déroulèrent en position de queue de peloton, le temps de rôder le pneu arrière neuf.

Départ direction El ESCORIAL, bâtisse imposante ayant hébergé des activités royalistes et monastiques/religieuses. Arrivé à destination nous faisons une pause touristique en rangeant les motos le long d'une contre-allée, temporairement car un agent administratif nous obligera à lever le camp. je laisse le soin aux courageux touristes qui ont entrepris une visite malgré leurs cuirs, de vous narrer ce qu'ils ont découverts et observés.

Ces premiers kilométres m'ont rassuré sur le bien fondé de l'achat du ER-6, à l'aise dans ce  cadre sinueux au bitume de qualité et m'a permis de retrouver le plaisir de rouler qui s'amenuisait avec le z750s au comportement pataud, d'autant que le pneu arrière neuf (Michelin pilot road 2) amplifiait le plaisir par son comportement rassurant.
Approchant la tête du peloton, je vis que Ninou rayonnait sur ses terres espagnoles bien escorté par Bernard Bracam.

Après CEBREROS, nous fîmes une halte déjeuner au barrage de El Del Burguillimo, endroit nous rappelant l'ESPINGOUINE II mais l'eau remplaçant les vaches qui paisiblement broutaient l'herbe.

Le chef ne pouvant nous cuisiner une paëlla, nous a préparé une salade accompagnée de fromage et d'un excellent jambon, devancé par un Gaspatcho au goût fade. Glotton fit une démonstration de tâche de t-short en mangeant une glace et malgré la présence d'une serviette. Par pudeur je ne raconte pas l'opération de nettoyage "In live", qui lui donnait l'apparence d'avoir participé à un jeu de t-short mouillé.

On repartit sous une chaleur accablante et sur le chemin du retour, je quittais le groupe qui se dirigeait vers le gîte pour rejoindre l'hôtel ou je croisais Chebello en partance pour Madrid afin de récupérer sa petite famille.


MERCREDI 28/07
-------------------------------------------------------------
Grosse balade de 400 bornes au programme qui nous emmènera dans la région de SALAMENCA en passant par NAVARRONDA, camp de base de l'ESPINGOUINE II ce qui nous  rappellera d'excellents souvenirs, la visite de la forteresse-monastère de la Placa de la Franca .... Au départ changement de plaque réglementaire pour BD qui décide d'utiliser la multi-strada.

Le déjeuner sera pris à Alberca, bourgade touristique fort agréable, morcelée de ruelles aux vitrines abondamment garnies alternant entre les expositions d'objets inutiles et les morceaux de "Jamon" (jambon). J'ai quelques inquiétudes à table, étant à une place éloignée de BD, qui a ce don naturel pour attirer les assiettes de frites, les pichets de bière et tout ce qui peut s'avaler. Décontenancé en voyant Glotton porté un t-short Ducati, flocké de la date 2009, je n'aurais jamais pu imaginer qu'Olivier puisse porter des vêtements de plus d' 1 an d'âge. Repas similaire à la journée d'hier, salade, jambon et fromage.
Petite promenade pour les courageux dans le bled mais balade écourtée d'autant qu'Aurélie pieds nus, a pu tester les pavés chauffants.
Ensuite traversée d'une région ressemblant davantage à un four, la température dépassant allègrement les 40°. Obligé de faite un arrêt, car j'avais passé mon pantalon cuir sur les bottes pour empêcher les éventuelles guêpes de descendre le long des guiboles et de provoquer les ravages bien connus lors de la Provençale II. Le problème est que les fermetures éclair ouvertes laissaient apparaître un peu de chair, qui exposée à la chaleur du moteur commençait à sentir une odeur de viande brûlée. Difficile de rouler avec les jambes à l'horizontale. En rentrant le pantalon dans les bottes, je retrouvais des conditions normal de roulage ce qui me permettait de revenir rès ramidement sur le groupe .. il est vrai à l’arrêt.
Maco et Aurélie suivaient des cours de pilotage dispensés par maître Karabadaf, à notre grand malheur Chebello et moi-même car les dépassements des 2 stagiaires en herbe devinrent difficiles en nous obligeant à utiliser la "sur-puissance" de nos 2 montures.
Arrivé à la station  NAVARRONDA, Ninou nous abandonna pour se diriger vers le restaurant du lendemain afin de confirmer la réservation.

Pour le repas du soir, c'est la famille Chebello qui est aux fourneaux, et nous offre une tarte au citron entre autres fort délicieuse, bien que la découpe ait posé quelques problèmes à Pascale en l'absence de la belle-mère grande spécialiste de cette phase de partage.


JEUDI 29/07
-----------------------------------------------
Journée tranquille, à croire que les bitumeurs vieillissent, rendez-vous à 13h pour un départ orchestré à 13h15 en vue du restaurant de NAVARRONDA, de très bonne qualité que nous avions visité pour l'Espingouine II et qui fût mon hôtel également. Arrivé au gîte, surpris que seulement 4 courageux se rendaient au resto en 2 roues : Val en période de rodage, Aurélie, BD et moi-même. Aurélie commençait à s'impatienter d'attendre en plein cagnard que BD finisse les préparatifs de départ et dès que le retardataire nous dépassait en R1, moto choisie ce jour certainement après une longue période de réflexion, je dus visser la poignée d'accélération pour devancer BD et lui signaler l'oubli de l'installation de la plaque d'immatriculation.
Je pris quelques velléités à occuper une position bien avancée en pensant que je pouvais laisser les fifilles derrière les voitures et sachant que BD ne tarderait pas à les rattraper mais je fus réprimander collectivement par Val et Aurélie pour cet agissement anti-bitumeurs.

A la présentation du menu, tous les regards se sont tournés vers Chebello afin de savoir si l'ogre vosgien allait réitérer le choix de 2008 en avalant une méga-entrecôte débordant de l'assiette. Plats toujours de qualité dans ce restaurant que Ninou connaît bien accompagné d'essais de vins plus ou moins réussi.  Ninou présentait des symptômes maladifs suite probablement à la transmission d'un virus de la part de sa bien aimée la dynamique Maku bien affaiblie ces derniers temps. A la fin du repas, Maku nous quitte pour aller bosser et je me laisse à penser vers de misérables pensées masochistes si ce n'est pas la femme idéale qui vous laisse seul avec vos potes et va bosser.
Départ difficile pour entamer le retour, le ventre bien rempli mais une attitude exemplaire, positionné en queue de peloton à une bonne centaine de mètres d'Aurélie, BD ouvrant la route à un rythme cool, ce qui nous a permis de contempler le coeur de cette sierra de Gredos. La tradition bitumeurs s'évapore, non seulement de rouler de moins en moins mais de plus de se surprendre à découvrir le paysage. Ah si JP avait été présent ...


VENDREDI 30/07
---------------------
Sortie Madrid, en caisse, spectacle fantastique de Flamenco, à l'initiative de Maku, grande spécialiste de cette musique émotionnelle, nous avons contemplé des paysages sur le chemin aller, ce qui n'est pas dans la tradition bitumeuse et qui mettra fin au récit de cette journée.


SAMEDI 1/08
---------------------
Coucher tardif la veille, petite balade au départ de Burgohondo en direction de Arenas de saint Pedro qui se traduira par une boucle.
Faits marquants de cette journée, à la première pause boissons, nous perdrons temporairement Chebello que nous retrouverons avec grand plaisir alors que nous sommes déjà à table en cours de dégustation de boissons rafraîchissantes. On se méfie avec Daniel dont la facilité et la capacité à se mouvoir et à s'intégrer dans d'autres groupes motards nous a dans le passé décontenancé.
Un arrêt surprise manigancé par Ninou à l'endroit ou BD avait chuté lors de la première Espingouine.
De retour une sortie programmée pour assister au spectacle de Marc Hopfleur a été annulée faute de participants, la journée passée sous une chaleur torride ayant fait ses effets.


DIMANCHE 2/08
---------------------
Journée repos et sortie solitaire matinale de 100 kms en direction de ST ESTABAN del VALLE. En fin d'après-midi sortie groupe réduit : Ninou, Kara, Chebello et moi-même. Première étape tout terrain poussiéreuse, Ninou ayant choisit de parcourir une route en travaux. Dans une portion rapide, malmenant mes quelques 72 bourrins pour essayer de suivre les bolides sur-puissants sans résultats, j'entrepris un dépassement sur des zebras au sommet d'une côte sous le regards d'un groupe de motards admiratifs, notre groupe à l'arrêt sur une aire de parkings que je rejoignis, suivi par une voiture de police dont un gradé tendit le doigt vers ma moto et s'ensuivit un délestage financier de 100 euros cash.


LUNDI 03/08
----------------------
Direction Gaudeloupe, spéciale ou les grosses cylindrées font régner la loi. Nous rencontrerons un chef de parking qui essaie de nous intimider pour que les motos soient toutes rangées à un emplacement précis mais sans trop de succès.


ET LES AUTRES JOURS
--------------------------------------------------------------
Même punition, journées alternant entre balades et farniente-piscine et le soir venu le festival des intros par le guitariste BD.

En tout cas merci à Ninou pour l’organisation et la gestion de cette ESPINGOUINE III, sur une période de 2 semaines et selon un nouveau concept balade-farniente, ce fut de bons moments de convivialité dans un cadre magique assurant un dépaysement total, ajouté à la bonne humeur de chacun cette sortira restera dans les mémoires.


Ps : les noms de villes ne sont pas toujours corrects donc indulgence.


 
 

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 06 Fév 2011, 16:57    Sujet du message: Répondre en citant

CHEBELLO

Les péripéties de l'espagnole ont vraiment commencé pour moi à Besançon: c'est là que j'ai retrouvé Bracam, avec qui  (grâce à qui)  la multi a été descendue de la remorque, puis remise dessus à côté de la buse.
Tout droit ensuite jusque Burgohondo, avec une étape. Bracam, un peu indécis et fluctuant au début, taciturne parfois, prend vite de l'assurance, au point de finir le trajet à des vitesses qui me feront redouter  une prochaine inscription au club des bitumeurs qui ont retourné une remorque. Heureusement, tout se passe bien.


Arrivée à la maison, dont Bernard  loupera l'entrée d'une petite centaine de mètres, emporté par l'élan. Installation. Les autres sont déjà presque tous là, l'endroit est magnifique.
Y a bien un curieux bruit de moteur diesel tout près de nous alors qu'on ne voit ni véhicule ni maison dans le voisinage. Le mystère s'éclaircira un peu plus tard dans la soirée: nous avons un générateur diesel, qui joint ses efforts à l'énergie solaire pour charger un gros mètre cube de batteries empilées, lesquelles batteries assurent la nuit trois quarts d'heure d'autonomie électrique à la maison ! Pas plus.
 Pas convaincant, le solaire. Et pourtant, il y en a eu du soleil, à Burgohondo. Imaginez une installation solaire à Pont à mousson !
Nous aurons donc un frigo tiède, un congélateur tempéré, bref, quelques soucis de conservation des aliments. Et des repas du soir accompagnés d'un grondement bien présent, d'une petite odeur de gasoil bienvenue il est vrai  parfois, pour masquer les relents de fosse septique.

Petite balade lundi, vers le soir. 80bornes tout au plus, juste pour voir. Je peux constater avec plaisir que l'impression que j'avais ce printemps, d'arriver enfin à appliquer les conseils que le glotton m'a donnés il y a deux ans, cette impression  se confirme: je suis loin toujours de la tête du groupe, mais moins largué que d'habitude. Assez nettement. Va comprendre pourquoi il a fallu deux ans.



Les balades, vous savez comment ça se passe, et puis il y a des gens qui les décrivent bien mieux que moi.

Quelques péripéties qui m'ont marqué, en vrac durant ces sorties  à moto.


 A signaler  une chute de Raphaêl dans la dernière partie de séjour, mais le pilote n'a vraiment pas grand chose, et la ducati roule encore, avec un carénage abîmé.

Un camion fou qui me rattrapait dans la dernière partie d'un col, alors que j'avais un peu ralenti pour attendre Maco.  Un camion qui doublait des bagnoles, que Maco et Olivier ont eu du mal à passer dans la descente. Elle en a parlé longtemps, de son camion, Maco. Faut dire aussi que Maco, sur ce coup, elle recherchait vraiment la difficulté: quand on pouvait doubler le monstre dans la montée, elle faisait caler son moteur.  Ca compliquait la manoeuvre, évidemment.

Un PV que Keros a ramassé dans le même col, pour avoir avoir passé le sommet en roulant comme un malade sans faire gaffe à la foule, aux lignes continues  et aux zébras. Les flics nous ont retrouvés en bas, alors que nous étions tous arrêtés pour un regroupement causerie. Je les ai trouvés plutôt cools, les flics espagnols, malgré le pv. Ils ont expliqué que tout le monde avait vu passer keros à toute vitesse, que les gens avaient protesté, qu'ils étaient bien obligés de réagir... Les nôtres sont plus teigneux, plus arrogants.

Une tentative du même Keros de refaire le désormais célèbre coup de la panne sèche, après refus de faire un plein en même temps que les autres, tentative dont nous ne saurons pas si elle a été couronnée de succès ou non. La cellule de réflexion formée pour tenter de répondre à la question:"Mais pourquoi donc fait-il cela ?" n'a pas su produire une explication satisfaisante.

Une fois où j'ai eu  peur. Aurélie qui n'était pas loin derrière a soudainement disparu des radars. Puis finalement elle est réapparue: elle s'était juste arrêtée pour se débarrasser d'une grosse sauterelle qui voulait la bouffer. Le bestiau avait commencé par attaquer le bras.

Une fin de balade où glotton nous bouchonnait, keros et moi.  On n'était pas loin de l'arrivée, on a été très  compatissants, on est restés derrière. Et on a fait ensuite semblant de le croire quand il nous a expliqué qu'il était très malade.



Quelques autres souvenirs en vrac.

En mini alors que j'allais récupérer ma famille qui arrivait à Madrid, une spéciale de Navalhuenga d'anthologie, je crois que je n'ai jamais aussi bien roulé.

Une énorme  erreur de ma part, j'ai  apporté mon tazer à mouches et insectes. Le glotton s'en est emparé dès le début. Il a représenté  constamment une menace pour son entourage, en voulant tester l'effet qu'aurait une décharge sur ses voisins. Plus stressant qu'une mégapopulation d'insectes.

La merveilleuse soiré flamenco à Madrid, que Maku avait réservée.

Le kangoo de keros, celui dans lequel il n'y a qu'un siège. Pour le passager. On s'est retrouvé derrière avec Bernard, une fois, comme dans une bétaillère. Le kangoo de keros, il n'a pas de vitres à l'arrière, juste des plaques de tôle; de dehors,  on ne voit pas ce qui se passe à l'intérieur.  Au plafond du kangoo de keros, il reste les sangles qui servent à accrocher la moto. Mais  quand t'es dans l'ambiance,  tu commences à penser  qu'elles peuvent aussi servir à autre chose, les sangles, t'as l'impression de voyager dans un fourgon de psychopathe.  T'as l'impression que le fourgon, il ressemble à celui qu'on voit dans le silence des agneaux.  Tu cherches s'il n'y aurait pas des traces suspectes sur le plancher, tu te demandes si dans la boîte à outils, il n'y a que des outils... Je vous conseille de vivre l'expérience.

Bracam souriant et détendu, comme on le voit rarement. Incroyable. Et ça allait en s'accentuant au fil du temps! Ne perds pas le fil, Bernard.

Les pacs de bière qu'on trouvait partout dans la maison. A certains moments, je suis  certain que le frigo en était rempli à 50 %. Une fois, j'ai essayé de rationaliser, et de tous les mettre au même endroit. Puis l'ampleur de la tâche m'a découragé. Même en amenant la brouette, ça aurait été trop long. J'ai juste essayé de temps en temps de déplacer 5 ou 6 canettes d'un endroit à un autre, pour voir si les emplacements étaient individualisés, voir si chacun avait sa provision personnelle. Pour  voir si ça allait provoquer une dispute... Mais  ça n'a rien donné. Le stock était communautaire.

La tête de mon Raphaël, alors que Maku essayait de nous persuader qu'à trois, ou pouvait commander une seule assiette de jambon. Ou deux si on avait vraiment faim. Maku, elle est sympa, mais parfois, elle prend vraiment des risques qu'elle ne mesure pas. Mon Raph, il est gentil, mais il y a des trucs comme ça, qu'il faut pas essayer de lui faire. (Essayez voir de lui demander s'il peut vous prêter son pc par exemple, si vous avez envie de vivre une expérience stressante.)

La cafetière italienne. Normalement, un truc comme ça, ça fait du café. Celle-là elle en faisait, sauf que si tu mettais un centilitre d'eau de plus ou de moins que ce qu'elle voulait, une cuillère à café de plus ou de moins que ce qu'elle voulait, l' eau ne passait pas, elle bouillait en haut mais pas en bas...Ce qui sortait,c'était pas du café.  Un cauchemar. En plus, j'avais l'impression qu'elle ne faisait ça qu'à moi.

L'absynthe que BD avait apportée. J'ai trouvé ça vraiment très bon, je m'y faisais à mon petit fond de verre d'absynthe, le soir.

Le générateur diesel, et manu qui allait le couper tous les soirs. J'avais l'impression que manu, il s'était pris d'affection pour ce brave moteur, qu'il allait lui faire un bisou histoire que le machin passe une bonne nuit, le border...




Je crois que je vais arrêter là, profiter de ce que je suis assez vieux pour pouvoir prétendre  avoir une méméoire défaillante. Y a bien encore la guitare de Bd, dont j'ai gardé un bon souvenir. Sauf que je me demande si la guitare, ça ne le fait pas un peu ronfler, le BD. Alors...



Je remercie les organisateurs et les participants pour ces deux semaines qui ont passé si vite.  J'ai bien aimé le concept, personnellement, et la possibilité qu'il offrait de prendre des journées de repos, de glander avec les autres au bord de la piscine ... Vivement que ça revienne.


MANU

Samedi 24/07 : Le voyage
RAS.
Y'a pas à dire, la passat c'est quand même mieux que la 205 pour se taper 1276km  en une traite !

Dimanche 25/07 : Repos 

Tout le monde profite de la piscine, BD ira 'tester' son R1, il fait
chaud, le soleil fait encore plus de muscu ici que chez nous...

Lundi 26/07 : Raté

Je serais trop lent ce jour là... cela nous privera Aurélie et moi de la balade du Lundi.

Mardi 27/07 : El Escorial

C'est un palais royal qui a de la gueule, pas mal  pour venir passer quelques jours à la demi-saison.
Nous tenterons bien un envahissement par la face ouest mais les forces de la circulation nous délogèrent rapidement.

Mercredi 28/07 : La Alberca

Joli village médiéval, notre visite en groupe hétéroclite (bernard en
fuseau, les filles et moi pieds nus et torse nu... que moi par contre)
 

Jeudi 29/07 : Repos

Il est clair que la piscine s'avère être obligatoire dans les sorties nationales !

Vendredi 30/07 : Madrid

Starsky&Hucth j'aimais bien, mais Sanchez&Hermano j'aime moins !
La prochaine fois je me ferai blanchir et mettrai un t-shirt, on me
prendra pas pour un marocain...
Visite à pied de la ville four (39° à 19h), j'aurai même l'aide d'une
petite vieille qui m'a prêté sa pommade pour ma mal de dos.... j'aurais
préféré une jeune et un massage mais c'est déjà pas mal... je comprenais
pas ce qu'elle disait mais apparemment avide de conversation cela ne la
dérangeait pas outre-mesure !

Samedi 31/07 : Ramacastanas

Enfin de la route pour moi, c'est à dire de la 'route à chèvres'... mais
là-bas les chèvres elles sont montées en Pirelli SC2 et envoient leur
race... c'est des chèvres de courses.

Quelques bonnes bourres avec Bernard qui m'illustrera à merveille le 'ANTOUTSEKURITE' ;-)

Dimanche 01/08 : Au revoir Aurélie

Un décès familial rappelle Aurélie qui s'envole Dimanche pour un périple de 8h pour arriver à Marseille.
Le retour en voiture de Madrid est pénible, je suis seul avec la chaleur
étouffante, 42° affiché au compteur, je vais même mettre la clim à
fond, c'est dire !

Lundi 02/08 : Guadalupe

Très joli, un majestueux monastère, un parking gardé hein BD !
J'aurai droit à une belle illustration du 'faîtes comme je dis pas comme je fais' avec une ouverture des virages droits sur la gauche de la chaussée lorsque un muret est présent.... Ah c'est sûr qu'en cassant sa trajectoire pour tourner autour du muret m'a fait perdre au moins 1sec voire 2, et c'est moins joli sur la vidéo... ça va le BD était pas derrière, ouf !


Mardi 03/08 : Avila

Je vais jusqu'à Avila en essayant de passer par un col que je ne
trouverai plus tard... J'aime bien Avila, ses renforts impeccablement
restaurés, sa cathédrale, ses cigognes....

Mercredi 04/08 : Repos et entretien

Glotton et moi avons nettoyé les pistons du Raptor de Maco, c'est une autre moto maintenant, elle freine !

Jeudi 05/08 : La Alberca

C'était bien, on y retourne.

Vendredi 06/08 : Avila

Il faut que je trouve un cadeau pour l'anniversaire d'Aurélie, ce sera
fait à Avila où l'on trouve de tout... j'ai même réussi à trouver le
petit col sympa pour y aller.

Samedi 07/08 : Le départ.

Tout a été chargé, sanglé, vérifié la veille, nous partons donc à l'aube, vers 9h....
Je suivrai gentiment le Glotton qui me fera passer Madrid sans problème,
et ensuite passerai devant afin de pouvoir rouler au régulateur (la
petite 207 70cv du Glotton ralentit trop en cote).
On se suivra de pas très loin tout le long, on se recroisera même...
puis étant pas encore mort je décide de tracer d'une traite au lieu de
m'arrêter avec Maco & Glotton pour la nuit.
Arrivée dans un état comateux mais arrivé... à éviter. Heureusement la
passat a remplacé avantageusement la 205, là c'était une autre histoire.

Merci à toutes et tous de m'avoir supporté une fois de plus, et à bientôt pour de prochaines aventures....



_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 06 Fév 2011, 16:58    Sujet du message: Répondre en citant

 

Des photos dans l'album
et

 
 

 
 
 

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les souvenirs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com