Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer   Connexion   FAQ   Rechercher
Les Bitumeurs Index du Forum Les Bitumeurs

07/12-Road trip ibérique - Prowler

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Les Animateurs
_________________________________


Inscrit le: 16 Jan 2006
Messages: 1736
Localisation: Animateurs

MessagePosté le: 08 Aoû 2012, 17:55    Sujet du message: 07/12-Road trip ibérique - Prowler Répondre en citant

 


Du 21 juillet au 4 aout 2012,
Prowler, Ninou et Maku
ont enroulé du cable en I
bérie

Prowler raconte
 
 
Initialement, avec Ninou et BD, on avait prévu d'aller faire un tour en Ukraine cet été,
vers Odessa, et puis, la faute à pas de chance les aléas de la vie ont fait que c'était pas
pour cette année.

Ninou m'a donc proposé de poursuivre ma descente prévue vers le sud après ma semaine
de roulage dans les Cévennes, jusqu'à Madrid où il réside, sachant que lui comptait aller
ensuite dans les Asturies sa nana (au nord de l'Espagne, à 500km de Madrid).
Sans trop de contraintes de temps, j'acceptais donc, pensant rester en Espagne
3 ou 4 jours... C'était sans compter qu'un bon road-book se doit de passer par les
meilleures routes, et les incontournables détours qui en ont donc découlé.

Samedi 21 :
Après une semaine de roulage sur les routes Cévenoles, on s'est donc mis en route avec
Ninou pour le sud.
Enfin, à vrai dire, on a d'abord tiré plein ouest (avec BD jusque midi) via les petites routes pour aller changer un
pneu arrière sur la SMT à Castres, puis on est revenus vers l'est dans les environs de
Lodèves (après la traversée de la splendide vallée rouge du Salagou, et une panne
d'essence pour la SMT) après 250km, pour une petite chouille chez une copine de
Ninou en passant.




Dimanche 22 :
Après une soirée plus ou moins arrosée, et une courte nuit sous la tente, on ne décollera
donc que tardivement le lendemain pour ralier l'Espagne.
Par ailleurs, comme le centre de l'Espagne est plutôt plat et pas des plus intéressant, on tire
des bords du coté de la cote est, en traversant la Catalogne plutôt que Aragon.
On apercevra d'ailleurs à l'occasion de la traversée des Pyrénées (entre Bouleternère et
Amélie les Bains : 30km de route de folie ! 8O) l'incendie du col de Perthus, 10km plus à l'est
qui a ravagé plus de 5000 hectares : un énooOoorme nuage de fumées, et une cohorte de
camions de pompiers prèts à partir.
Premier arrèt à Ripoll juste après la frontière après 400km de petites routes dans l'après-midi.




Lundi 23 :
S'en suit une bien grosse journée avec pas moins de 600km par un gros vent, et pas de l'autoroute ! Epprouvant !
 


L'Espagne alors devoile ses charmes routiers. Bitume nickel, signalisation hahurissante
avec une vitesse conseillée avant chaque virage ou groupe de virages indiquant la "difficulté",
des virolos à gogo. Cerise sur le gateau en arrivant à Albarracìn, ville fortifiée magnifique.
Temps nickel, même pas trop chaud avec 14° là haut dans les nuages et le brouillard, à 25°
maxi en plaine.






Mardi 24 :
La sierra d'Albarracín, splendide tant pour ses routes que ses paysages, un détour touristique
par Cuenca, arrêt photo sur un promontoir rocheux au dessus de la ville :




 

... puis arrivée dans la fournaise madrilène par l'est. Grands axes et autoroutes "à donf" pour
finir. Re 400km au compteur.
Mes pneus ont 3000km et l'arrière fait déjà la gueule !! (alors que je le tire d'habitude à ~6000km)

Part 1 :



Comme on loge chez mon pote dans la banlieue de Madrid, on a délaissé les valoches
et du coup l'appareil photo pour moi, puisque je me trimballe un gros reflex <img src="http://www.planete-ducati.com/forum/Smileys/default/icon_rolleyes.gif">


Mercredi 25 :
Journée relache, il fait chaud et on commence à être à court de pneu l'un et l'autre (l'AR
pour moi, l'avant pour Ninou). On a glandé la matinée, cherché des pneumaticos.
Du coup on n'est partis rouler qu'à 14h "à la fraiche"
Résultats que 350km, du coté de l'Escorial, Navaluenga et le col du Pico aller-retour.
Encore des routes de folie et surtout pas un chat dessus pour nous gacher les virages.

Jeudi 26 :
Repos bis. Seulement 300km (de routes extra !!) pour aller déjeuner dans un gastro
au bord de l'eau a Àvila, dans un moulin entre canards et oies.

Boucles autour de Madrid :



Vendredi 27:
Glandouille, préparation du road-book et des moto (pneu arrière pour moi -MT90
qui a dont 4500km-, avant pour Ninou) et décollage en compagnie de Ninou, Maku et
sa petite VTR250, en direction la sierra de Gredos qu'à 19h malgré les prévisions météo
plutot mitigées voir pessimistes.
On pourtant est passé après l'orage, par une température clémente (25 à 12 degrés à
1500m, moi ca me va, les locaux trouvent ca froid : tu parles j'ai ouvert la fenetre
de la chambre), sur des routes toujours aussi sinueuses, sèches et sentant bon le pin
mouillé, on a assisté au coucher de soleil sur la montagne sur un fond nuageux du plus
bel effet (la banane dans le casque, mais d'une force !!),... et après 150km, mangé
comme des rois ! Le panard intégral !!!

 








Samedi 28 :
Traversée de la sierra de Gredos, de la sierra de Francia (avec une pause touristique
à la Alberca), entrée au Portugal, sierra de Estrella. Routes de folie, meme si mon Tomtom
qui remplace désormais la connaissance du terrain de Ninou nous a fait quelques farces.
Fin de parcours après environ 400km à Oliveira dos Hospital, petit restau italo-portugais,
et petit tour à la foire locale avec concert bière et caipiriñha.









 






Dimanche 29 :
Remontée de la moitié nord du Portugal, avec pour objectif d'atteindre l'Espagne pour y
trouver des pneus (encore !), l'arrière de la SMT (pourtant changé une semaine plus tôt)
étant HS et mon avant complètement bouffé en facettes.
Le Portugal offre des routes presque aussi jolies qu'en Espagne coté bitume et tout aussi
intéressantes coté virages (avec 3 grosses "Zpéciales" de la mort dans la journée, des trucs
de 30 bornes sans une ligne droite de plus de 100m), des paysages plus verts et fleuris...
Ici, les panneaux attention piéton représentent un couple de petits vieux et les locaux
excercent leur art de la maconnerie partout, y compris au milieu de rien, construisant des
murs de pierre à foison pour entourer des cailloux et des herbes folles en pleine montagne.
Arrèt à Puebla de Sanaria coté espagnol, après 400km, dans un chouette petit hotel.
Discut' avec un groupe de motards locaux et bouffe dans une café devant le GP...





Part. 2 :



Lundi 30 :
Départ tardif pour cause de recherche de pneu. Sont pas aidés les espagnols de ce coté.
Pas d'ateliers rapides type Dafy ou Cardy ici, mais on a eu du bol et ca n'aura finallement
pas mis 1h dans un petit boui-boui où s'entassaient Bultaco, Kawa 400H, Mobylette
(la marque) et autres quad, pit, dirt, cross et R11...





La SMT a son Pilot Power dos CT tout neuf... et moi toujours mon gommard avant
à facettes.
Tomtom a encore fait un peu des siennes et ont a "enfin" eu droit à quelques routes
moyennes, soit bosselées (ca semble exceptionnel ici) soit droites (un comble !).
L'est de la Galice ressemble à la Bourgogne, c'est valloné, très vert... la traversée
de la vallée du Rio Sil (dont on n'a pas fait les gorges faute de temps) est magique,
entre vignobles en terrasse, forèt de pins. Plus à l'est la Cordillière Cantabrique, malgré
ses sommets ne flirtant qu'avec les 1000m ressemble aux Pyrénèes.
Petite galère arrivés à Canga del Narcea pour trouver un hotel, dans cette grande ville
de vallée de montagne, qui en fait est bien moche. On a fini par trouver un truc potable
et désert en sortie de la ville : reprise des moto pour aller bouffer donc, dans un super
bar à tappas où on s'est régalé.
380km de plus...







Mardi 31 :
Journée 5 étoiles !!!!
Des routes de folie (à part 40km de fond de vallée), des paysages à couper le souffle,
des dénivelés que j'aurais pas aimé faire en vélo, des virolos à gogo (on a pas du user
bcp les pignons de 5 et 6!!!), un temps splendide,...






... et juste une petite galère : crevaison à l'arrière à 2km de la fin d'une spéciale et d'une
grande ville (Riaño).
On coupe tout, on vire les valoches, on se met sur la centrale (latérale inutilisable tant le
pneu était à plat), puis on décide de tenter la bombe anti-crevaison. 2km plus loin, Ninou
dégotte un petit garage auto sympa. On demonte, valve de chambre à air arrachée : j'aurais
pas du garder l'écrou de valve... je le savais.
Heureusement (et grace au forum KTM Adventure !), je suis prévoyant : j'ai des outils,
des chambres d'avance, des démonte-pneu (vu que ma grande roue passe pas dans la
machine), des protèges jante, le manuel utilisateur,... 1h20 après creaison c'est réparé !!
Reste plus qu'à poser les moto dans le superbe petit hotel en face, avec vu sur le lac !!!

 







Mercredi 1er :
Jounée paysages, nationales (mais quelles nationales, pas des comme chez nous) et
nuages. Boucle autour du Pico del Europa (Riaño, Pañamellera, Cangas de Onis, Riaño),
et donc 2 fois le col de San Glorio :-))

 


 


 




La face nord de la cordillière cantabrique est sous les nuages et le paysage y est extrèmement
vert, mais il y'a un peu plus de circulation dans les gorges. Déjeuner et nuit invités dans la famille
de Maku près de Potes.




Jeudi 2 :
Quoi de plus que "d'habitude" ? Des cols, des gorges, des montagnes, des paysages, des
virages... pour une petite boucle de 200km dans l'après-midi au sud de Potes ; et pour changer,
un peu de bosses, des nuages et un petit 11 degrés en haut d'un col.



 





Demain, changement de pneu AV... car c'est plus des facettes que j'ai, mais des marches
d'escalier !


Vendredi 3 :
On laisse Maku dans sa famille et on trace vers l'est ; Ninou devant bosser dès le lundi
et préférant éviter de traverser la plaine, il m'accompagnera vers une Nième détour en
pays basque espagnol.
Mais avant ça, matinée changement de pneu avant pour l'Adventure, dans un petit bouclard
absolument improbable tenu par un pépé tout fier de nous monrer sa Ducati mono desmo
de 1966... et qui roule en Yam' R6 sur route !!! Il en avait pas l'air comme ca. Boulot
propre et galère de carte bleue ensuite...

Sortis de tout ca et du dejeuner à 17h on n'a fait que peu de km, mais une paire de
superbes cols quand meme. En fait c'était la journée animalière, avec beaucoup de
vaches, chevaux, moutons en bord ou sur la route (et beaucoup de merdes dessus
aussi du coup).



Petit hotel sympa à l'approche du pays basque : nos routes vont diverger aujourd'hui...






Samedi 4 :
Fin des "hostilités", il est temps de rentrer. Quelques derniers cols et routes de montagne,
parfois dans le brouillard et qui inciteront Ninou à faire un striptease sous les fenetre d'une
mamie (qui fermera bien vite ses fenètres mais dont la lumière allumée trahira son coté
voyeuse :-), et on se rend en pays basque pour un dernier repas à Tolosa (en Espagne
toujours et non à toulouse, hein).







Là nos routes se séparent, Christophe allant vers l'est pour rejoindre Madrid par un Nième
crochet, moi filant vers le nord et la pleine des Landes, avec plein de souvenirs dans la tête,
de paysages, de sourires, de virages... c'était BIEN !!!!! :-)))





Il me reste à moi à rallier les Landes où je dois retrouver mes parents, principalement
par les grands axes (en évitant quand même l'autoroute) pour une petite pause plutot
arrosée par la météo.
Le lundi, je reprendrais la route pour rallier la région parisienne d'une traite, par les
nationales et départementales, mais sans trop de détour (680km quand même) : les routes
n'ont plus ici l'intérèt qu'elles ont en Espagne, et puis j'approche de la prochaine révision.



Ce fut donc 3 semaines de roulage (en incluant la semaine précédentes dans les
Cévennes) et 3 jours, 3 pays, 7400km, 2 ou 3L d'huile, ~1.7 pneu arrière,
1.2 pneu avant, bon pour reprendre RdV pour une révision,... de bien belles
vacances en somme !!


Pour ceux qui apprécient les Alpes, les Pyrénées, la Bourgogne... aller faire un tour
en Espagne, c'est tout aussi bien sinon mieux !!! (moins de monde, routes au bitume
nickel, essence & bouffe moins cher,...)
 
 

_________________
Les Animateurs
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Bitumeurs Index du Forum -> Les récits des Bitumeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com